ALERTE- Les blindés débarquent à Paris

12 véhicules blindés à roues de la Gendarmerie Nationale interviendront pour la première fois à Paris si jamais il devait y avoir à nouveau ce samedi des scènes d’insurrection. C’est l’une des mesures exceptionnelles destinées à modifier radicalement la stratégie de maintien de l’ordre dans la capitale.

Le ministère de l’Intérieur doit détailler en fin de matinée  le dispositif “exceptionnel” de maintien de l’ordre annoncé par Edouard Philippe sur TF1 pour une journée de samedi à très hauts risques. Quelque 89 000 policiers et gendarmes déployés dont 8 000 rien qu’à Paris (plus de 20 000 sur l’ensemble du territoire et 3 000 de plus que la semaine dernière dans la capitale). Avec des ordres et une coordination qui devraient être bien différents, si jamais les groupes extrémistes et plusieurs milliers de gilets annoncés veulent à nouveau en découdre.

Des blindés de la gendarmerie seront utilisés pour la première fois dans la capitale

On les avait vu en 2005 lors des émeutes en banlieue parisienne ou plus récemment à Notre-Dame-des-Landes, mais jamais dans le centre de la capitale. Le premier ministre a réquisitionné 12 véhicules blindés à roues de la gendarmerie. Ils avaient été prépositionnés la semaine dernière aux Invalides mais ils n’ont pas servi. Cette fois, s’il y a des barrages, des voitures en travers des avenues, ils interviendront. On devrait également voir des camions à eau des CRS, vieillissants (des anciens camions citernes pour les incendies de forêts transformés pour les opérations de maintien de l’ordre ) mais bien plus efficaces que ceux que l’on a vu samedi dernier.

Appliquer déjà une doctrine avant de dire qu’elle ne va plus

Des compagnies républicaines de sécurité qui entendent bien montrer qu’elles peuvent être également beaucoup plus rapides et efficaces pour intervenir dans le cadre de la doctrine actuelle de M.O (maintien de l’ordre) adoptée par de nombreux pays . Un délégué syndical CRS rappelait très sévèrement hier soir “qu’avant de vouloir changer la doctrine actuelle, il faudrait déjà appliquer celle qui existe, du moins si la Préfecture de police de Paris arrête enfin de faire autrement et surtout n’importe quoi” . Il y a des unités surnommées les “Speed 4G” en tenue légère qui pourront cette fois aller chercher les casseurs avant de les remettre rapidement aux brigades anti-criminalité et aux officiers de police judiciaire.

La semaine dernière, ces unités très spéciales ont parfois attendu des ordres qui ne sont jamais venus

Pour les policiers et les gendarmes que nous avons pu rencontrer cette semaine, les très sérieux problèmes de coordination (lorsqu’il y a eu par exemple plusieurs  unités de différents corps sur un même site comme on l’on a vu à l’Arc de triomphe) ne devraient normalement pas se reproduire, notamment avec l’abandon de la stratégie d’épuisement au fil des heures des manifestants qui a surtout permis à certains de s’échapper et à d’autres de se servir au passage.

Dans ce dispositif, certaines unités militaires de l’Opération Sentinelle patrouilleront samedi près de certains lieux sensibles avec des appuis logistiques plus conséquents. Par ailleurs, selon nos informations, des militaires ont également été mobilisés à la frontière à Hendaye au Pays Basque dans les Pyrénées Atlantiques, pour permettre à une compagnie de CRS d’être redéployée sur du maintien de l’ordre ce samedi.

Source

In the Spotlight

Wade à Dakar dans deux semaines

by James Dillinger in Politique 0

Comme prévu, Me Abdoulaye Wade devrait faire son retour à Dakar dans moins de deux semaines. Selon Libération qui donne l’information, ce justifie l’accélération des travaux entamés dans sa résidence du Point E. Quid du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*