Alexandre Benalla a-t-il un lien avec les attentats du 13 novembre ?

Makao, le garde du corps d’Emmanuel Macron et ami de Jawad Bendaoud, le désormais célèbre logeur des terroristes du 13-novembre et qui prétendait face caméra « rendre service » a étrangement été recruté par Alexandre Benalla.

Le 13 novembre 2016, un attentat terroriste mené sur plusieurs fronts (Stade de France, Terrasses, Bataclan) a fait une centaine de morts et de très nombreux blessés,

Les attentats, revendiqués par l’organisation terroriste État islamique (Daech), sont une série de fusillades et d’attaques-suicides islamistes perpétrées dans la soirée à Paris et dans sa périphérie par trois commandos distincts.

Si de nombreuses théories complotistes ont émergé suivant ces attaques, les relations intimes entre Jawad, qui a ignoré savoir ce que concoctaient les invités qu’il logeait, Makao, l’imposant garde du corps de Macron, et Alexandre Benalla qui a embauché ce dernier (on appelle cela du piston), ces relations interrogent aujourd’hui.

Et si les attentats avaient été orchestrés par le pouvoir ou par un seul politique ?

Aucune certitude aujourd’hui de mettre en lumière leurs implications, cependant, les révélations allant crescendo, le pouvoir, les influences, sa protection, et les privilèges d’Alexandre Benalla au sein de l’Elysée, laissent entrevoir de nouvelles cachotteries explosives. Au regard de l’ampleur de l’affaire, rien n’est à écarter, et bien des doutes émergent.

Jawad Bendaoud connaissait les terroristes, Makao connaissait Jawad et Bellana. Des questions de posent, et elles sont légitimes. Ne pas oublier que ces attaques de novrembre 2015 ont véritablement lancé la campagne présidentielle de Macron, bien qu’il se cachât derrière un site web participatif; “En Marche!”.

En conclusion, l’organisation terroriste Daech fricote-t-elle avec l’Elysée ?

Marc Bildermann pour WikiStrike

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*