Alexandre Benalla aurait recruté un ex-garde du corps de Macron proche de Jawad Bendaoud

Scandale. Le colosse Makao, qui a escorté le candidat En Marche lors de la campagne présidentielle, a été filmé en train de jouer aux jeux vidéo avec “le logeur de Daech”.

L’adjoint au chef de cabinet du président de la République Alexandre Benalla, pris dans une tempête politico-médiatique pour avoir tabassé, en mai dernier, un homme à terre lors d’une manifestation, à Paris, serait à l’origine du recrutement de Makao, ancien garde du corps du candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle, et filmé récemment en train de copiner avec… Jawad Bendaoud, hébergeur des terroristes du 13 Novembre.

Dans une interview, accordée en mars à La Nouvelle République, le colosse de 2,13 mètres et rugbyman d’origine congolaise expliquait comment il était devenu protecteur de l’impétrant En Marche. « J’ai alors été agent de sécurité dans de nombreuses boites de nuit parisiennes. J’ai aussi fait les concerts Booba et la tournée de French Montana (NDLR : deux rappeurs français). Comme j’étais trop grand, ce dernier a dû louer une grosse voiture pour que je puisse suivre la tournée. C’est après qu’Alexandre Benalla m’a contacté », raconte-t-il.

Interrogé par le quotidien régional d’Indre-et-Loire sur une vidéo, postée sur Instagram par le chef de l’Etat, à propos de leurs retrouvailles à Tours, à l’époque, il précise encore : « Je ne travaille plus auprès du Président car il faudrait que j’intègre la police. C’est son directeur de sécurité, Alexandre Benalla, qui sait que j’habite à Tours, qui avait voulu faire une surprise au chef qui m’a fait la bise sur le front, tellement il était content de me revoir. »

Dans une vidéo, filmée et diffusée sur Snapchat en juin, on peut voir « le logeur de Daech » jouer au jeu vidéo FIFA avec son camarade Makao. Deux jours plus tôt, l’ancien garde du corps était invité à l’Elysée et posait tout sourire pour la photo sous les ors de la République avec Emmanuel Macron, qualifié de « chef », dans un message posté sur Twitter.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*