Ali Bongo nomme un nouveau Premier ministre

Le président gabonais a nommé un nouveau Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, quelques jours après l’échec d’une tentative de coup d’Etat. Le nouveau chef du gouvernement, âgé de 56 ans, a été plusieurs fois ministre de l’actuel chef de l’Etat, mais aussi du père de ce dernier, Omar Bongo, décédé en 2009. Il remplace Emmanuel Issoze-Ngondet, qui est élu médiateur de la République. Un nouveau gouvernement est attendu dans les prochains jours. Ses membres devront prêter serment devant le président Ali Bongo, actuellement au Maroc pour une convalescence à la suite d’un accident vasculaire cérébral. Le nouveau bureau de la nouvelle Assemblée nationale a été installé quelques heures avant la nomination de Julien Nkoghe Bekalé. Il est dirigé par Faustin Boukoubi, ancien secrétaire général du Parti démocratique gabonais, le parti au pouvoir. Les partis d’opposition et la société civile ne cessent d’appeler la Cour constitutionnelle du Gabon à constater une vacance du pouvoir en raison de la maladie et de l’absence d’Ali Bongo, que cette institution considère comme une « indisponibilité temporaire ». Les auteurs du putsch manqué survenu lundi ont été arrêtés dans les heures qui ont suivi leur prise de contrôle du siège de la radio nationale. Deux d’entre eux ont été tués. Auteur: BBC-Afrique

Gabon : Ali Bongo Ondimba est de retour à Libreville

Le président Ali Bongo Ondimba est arrivé à Libreville dans la nuit de lundi à mardi. En convalescence à Rabat depuis fin novembre, il doit assister à la prestation de serment du nouveau gouvernement. Ali Bongo Ondimba est « bien présent physiquement à Libreville », où il est arrivé dans la nuit, a confirmé Alain-Claude Bilie-By-Nzé, ministre d’État chargé des sports dans le nouveau gouvernement à la radio DWce mardi matin. Les préparatifs allaient bon train depuis plusieurs jours pour organiser ce retour. Ali Bongo Ondimba (ABO) a finalement décidé de quitter Rabat pour Libreville, lundi 14 janvier au soir, sur les conseils du roi du Maroc, Mohammed VI, dont il est proche. Son avion, mis à disposition par le royaume, a décollé à 20h25 (heure locale). Stopper les rumeurs Le chef de l’État gabonais, qui a nommé le 12 janvier un nouveau Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, a prévu d’assister à la prestation de serment du gouvernement. Julien Nkoghe Bekale, ainsi que son ministre des Affaires étrangères, Abdu Razzaq Guy Kambogo, jusqu’ici ambassadeur du Gabon au Maroc, l’accompagnent dans l’avion. Selon les informations de Jeune Afrique, Ali Bongo Ondimba a également prévu de présider un conseil des ministres dans la foulée de la prestation de serment. Il devrait ensuite regagner Rabat pour y poursuivre sa convalescence. Avec ce séjour, la présidence gabonaise, conseillée par une diplomatie marocaine très active sur ce dossier, espère couper court aux rumeurs concernant l’état de santé du chef de l’État, et « lancer le gouvernement sur des bases saines », indique un proche du dossier.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*