Aliou CISSE : «J’avais déjà averti à propos de l’arbitrage…»

aliou-cisse-entraineur-des-lionsAliou CISSE : «J’avais déjà averti à propos de l’arbitrage…»

Le sélectionneur national n’est guère ébranlé par la défaite (2-1) concédée, avant-hier samedi, face à l’Afrique du sud. Aliou CISSE qui indique ne pas être démoralisé se dit plutôt serein quant à la suite de la compétition. Analysant la rencontre, l’ancien capitaine des Lions a reconnu sa part de responsabilité dans la défaite de son équipe. «Cette défaite ne peut pas me démoraliser, même si nous l’avons conçue difficilement. On a perdu, parce qu’on a fait ce qu’on ne devait pas faire en première mi-temps. On n’a pas pu se projeter vers l’avant comme nous l’avons réussi en deuxième période», a-t-il indiqué sur le site de la Fédération sénégalaise de football (FSF). Avant de reconnaître le mérite de l’équipe sud-africaine qui a su tirer son épingle du jeu. «Nous avions eu devant nous une équipe qui joue bien dans les intervalles».

Ne pouvant parler du match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018, sans évoquer l’arbitrage, Aliou CISSE s’est souvenu de ses mises en garde d’avant match, quand il annonçait que sa seule préoccupation demeure l’arbitrage. «J’avais déjà averti à propos de l’arbitrage. On est en Afrique, il va falloir qu’on s’adapte à ce genre de situationCe n’est pas une excuse. Je n’ai pas vraiment envie de me focaliser sur ce problème d’arbitrage. Le but, qu’on a encaissé suite à ce pénalty imaginaire, a déconcentré les joueurs. Pour le sport du haut niveau, la déconcentration n’est pas permise», déplore le coach des Lions. Poursuivant, il ajoute : «Cela ne va pas nous décourager et j’ai des professionnels. C’est un mini-championnat. On a un match à jouer contre le Burkina Faso. Par conséquent, nous allons nous concentrer en perspective de ce match».

Concernant toujours les perspectives, Aliou CISSE a affiché son optimisme quant à l’arbitrage de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017 qui démarre le 14 janvier à venir, au Gabon. «Je peux vous garantir que ce qui s’est passé aujourd’hui (jour du match) ne nous arrivera pas à la Can. La Coupe d’Afrique des nations, c’est une autre compétition. On a encore un mois et demi pour y réfléchir. On a un groupe costaud. Certes, les joueurs sont déçus comme nous tous, mais l’avenir est devant nous. Et cette équipe a de belles choses à montrer», note Aliou CISSE.

Les «Lions» occupent désormais la troisième place du classement de la poule D derrière le Burkina Faso (1er, 4 points +2) et l’Afrique du sud (2e, 4 points +1). Battu le Burkina, le Cap-Vert occupe la dernière place du groupe avec zéro point au compteur

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*