Aliou SALL : «Je suis fatigué des chantages… »

La mouvance présidentielle est depuis quelques temps secouée au niveau du Département de Guédiawaye par des querelles internes et des contestations contre le maire de la localité Aliou Sall.

Après les sorties intempestives de certains responsables politiques de l’Apr, (comme Lat Diop l’actuel Directeur des investissements et Seydina Fall député à l’Assemblée nationale par ailleurs coordonnateur communal dans cette localité) contre leur coordonnateur départemental Aliou Sall, c’est au tour du secrétaire général du parti de l’Alliance démocratique pour une Afrique émergente/Joowleene (Adae/J) Diaraf Sow de sortir de ses gonds pour s’en prendre au maire de Guédiawaye. Selon Diaraf Sow, «l’heure est  grave ici au niveau de Benno bokk yaakaar Guédiawaye car il y a trop d’égoïsme au sein de la mouvance présidentielle. Le coordonnateur et maire Aliou Sall ne joue pas son rôle. Il y a une absence totale de communication au sein de cette coalition et Aliou Sall n’a aucune considération pour notre parti. Et ça, c’est inélégant». Et de poursuivre : «Si Aliou Sall continue dans cette logique, nous serons obligés de geler nos activités au sein de Benno bokk yaakaar jusqu’à ce que le Président nous reçoive».

Cependant les attaques de ces responsables politiques contre le management de la mouvance présidentielle à Guédiawaye ne sont pas partagées par le coordonnateur Aliou Sall et ses lieutenants dont Racine Ba, responsable politique de l’Apr à Golf Sud, qui ont profité lors d’un meeting organisé au quartier Fith Mith pour répondre à leurs adversaires. «Je suis fatigué des chantages. Cela doit cesser. Je n’ai pas de temps pour des médisances. Ce qui me préoccupe, c’est la réélection du Président Macky Sall. Celui qui m’appelle pour ça, je viendrai», rétorque le maire Aliou Sall. Et de poursuivre pour lancer des piques à ses détracteurs : «Il faut que les gens apprennent à se dire la vérité. Toutes ces personnes qui me critiquent, j’ai eu à les assister. Et Dieu sait que je n’ai jamais fait de médisance à leur égard. Et je leur dis qu’ils peuvent fermer les portes mais pas les fenêtres. Je n’ai plus de temps pour des choses inutiles. Je demande d’ailleurs à tous mes proches de Fith Mith de se ranger derrière Racine Ba que je vais renforcer à travers les financements octroyés aux groupements féminins». Et Racine Ba d’avertir : «Ceux qui critiquent Aliou Sall doivent savoir raison garder. Ici à Guédiawaye, il n’y a qu’une seule constante, un seul coordonnateur ; à savoir Aliou Sall. Ceux qui le critiquent savent même que moi je ne suis pas leur alter-ego. S’ils disent qu’ils aiment le Président, ce serait mieux pour eux de venir se ranger derrière le coordonnateur Aliou Sall pour travailler pour une victoire à la présidentielle au lieu de rester à le critiquer pour des intérêts inavoués et inutiles».

Racine Ba qui se dit être prêt d’ailleurs pour engranger le maximum de signatures au profit de leur candidat Macky Sall pour le parrainage a profité  de ce meeting pour dénoncer les taux élevés des prêts imposés par les institutions de micro-finance. Ce qui l’a poussé à octroyer 27 millions aux femmes en guise de financements sans intérêts. Racine Ba a conclu ses propos en exhortant le chef de l’Etat à prendre des mesures pour réguler le secteur de la micro-finance en vue de faciliter l’accès aux crédits aux populations, surtout les femmes.

 Théodore SEMEDO

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*