Aly Ngouille Ndiaye: « Force restera à la loi »

Les jeunes de l’opposition qui manifestent contre l’invalidation des candidatures de leurs leaders à la Présidentielle sont avertis. L’Etat ne cédera pas à la pression. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye qui en fait la précision affirme sans ambages que “force restera à la loi”. « Il y aura des élections, le 24 février 2019, malgré les menaces d’une certaine frange de l’opposition qui joue à se faire peur », prévient le ministre.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*