Ansoumana DIONE va servir une sommation interpellative au chef de Cabinet du Ministre Abdoulaye DIOUF SARR

Monsieur N’diamé DIOP, chef de Cabinet du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, a appelé au téléphone, ce mardi 24 octobre 2017 vers 11 heures, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), pour l’accuser à tort de ne travailler que pour ses propres intérêts et non ceux des malades mentaux.

Grosses accusations qui, naturellement, font très mal au fervent défenseur des droits des malades mentaux, surtout en cette période où ces derniers et leurs familles vivent d’énormes difficultés liées à un manque de médicaments psychotropes comme le Largactil, depuis plusieurs mois maintenant.

Pour Ansoumana DIONE qui s’est déjà concerté avec son Avocat, Monsieur N’diamé DIOP devra apporter les preuves de ses allégations ou les retirer tout simplement.

En fait, ce chef de Cabinet ne peut pas supporter les critiques d’Ansoumana DIONE à l’endroit du Ministre Abdoulaye DIOUF SARR et c’est pourquoi il s’attaque à lui qui ne se laisse jamais faire.

Pour rappel, depuis le décès du malade mental devant l’Hôpital régional El Hadji Amadou Sakhir N’DIEGUENE de Thiès, Ansoumana DIONE ne cesse de pointer du doigt le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR qui ne s’occupe pas bien du dossier des malades mentaux.

Ansoumana DIONE ne saurait jamais être l’homme à abattre mais la solution au problème des malades mentaux pour qui il a sacrifié toute sa vie et ca, le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR devait au moins en être très conscient.

Ansoumana DIONE : “le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR a déjà oublié les malades mentaux.”

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) explique ici les raisons qui l’ont poussé à rompre avec le système sanitaire sénégalais.

Si nous avons pris une telle décision bien réfléchie, c’est parceque le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR a déjà oublié les malades mentaux depuis notre rencontre du jeudi 05 octobre 2017.

En vérité, c’est pour ne être comptable de la non assistance de cette frange particulièrement vulnérable de notre population, comme la mort récente d’un malade mental, d’une soixantaine d’années, devant l’Hôpital régional El Hadji Amadou Sakhir N’DIEGUENE de Thiès, que nous avons arrêté toute collaboration avec le successeur du Professeur Awa Marie Coll SECK.

Jusqu’ici, le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR n’a pris aucune décision en faveur des malades mentaux au moment où ces derniers et leurs familles restent confrontés à d’énormes problèmes dont le manque de médicaments psychotropes, pour ne citer que cela.

Concernant notre Siège de Kaolack, transformé depuis 2013 en un poulailler, au vrai sens du terme, sur proposition du Professeur Aïda SYLLA, chef de la Division de la Santé Mentale au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR ne veut plus en parler alors que les nombreux malades mentaux errants pour qui il avait été construit en 2004 par le régime précédent, vivent un calvaire indescriptible.

Alors, pour toutes ces raisons, entre autres, nous tournons dès maintenant le dos au nouveau Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR qui refuse même d’intervenir jusqu’ici sur le décès tragique de ce vieux malade mental à Thiès.

Rufisque, le 24 octobre 2017,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel: 77 550 90 82 – 70 745 88 47

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*