apAfrique vs. ChinAfrique : la course à l’influence

000_Was8956980-300x180Pékin et Tokyo sont à couteaux tirés en Asie mais aussi en Afrique. Dans ce jeu de géo-diplomatique, tous les coups sont permis. « L’Afrique sub-saharienne est une donnée importante de la stratégie mondiale pour faire reconnaître leur statut de puissance mondiale », confirme le professeur Lamine Diallo, auteur de « Africa in the Age of Globalisation ». L’universitaire sénégalais consacre d’ailleurs un chapitre entier de son ouvrage à cette rivalité sino-japonaise en Afrique. Cette nouvelle frontière diplomatique tient d’abord à la véritable boulimie de ces deux pays pour les matières premières.

Si l’on connaît déjà l’appétit chinois pour le pétrole, le cuivre, le zinc ou le platine africain, on sait moins que le Japon doit importer pratiquement 100 % du pétrole qu’il consomme, plus de 90 % du gaz naturel et plus de 80% du charbon dont il a besoin. Il faut ajouter à cette liste l’uranium, le cuivre, le fer, le bois et même le coton. L’Afrique et donc vitale pour la survie de l’Archipel.
Mais les deux pays ont une approche très différente de leur politique africaine. Si Pékin est le champion incontesté des investissements économiques et des infrastructures.

chinafrica.info

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*