APOLOGIE A L’ACHAT DE CONSCIENCES: MIMI TOURE CONDAMNE ABDOU LAHAT KA

Les propos attribués au maire de Touba, Abdou Lahat Ka, faisant l’apologie de l’achat de conscience, n’agrée pas Mme Aminata Touré. L’envoyée spéciale du président Macky Sall et coordonnatrice de sa campagne de parrainage est d’avis qu’il faut bannir et même sanctionner ces actes anti-citoyens.

À la lecture de cette déclaration attribuée au maire de Touba, Serigne Abdou Lahat «Je remettrai des fiches de collecte et 50.000 francs Cfa à chaque chef de quartier pour glaner le maximum de signatures possibles. Il est prévu 10 signatures pour chaque fiche, que chacun prenne le nombre de fiches qui lui convient. Pour ceux qui ne savent pas écrire, vous pouvez demander de l’aide à vos proches», Mimi Touré, malgré son appartenance à la majorité présidentielle, n’ a pas manqué de tomber à la renverse..     Invitée de l’émissipn Grand Jury de ce dimanche 16 septembre, l’envoyée spéciale du Président Macky Sall, Madame Aminata Touré a tenu à faire savoir qu’elle était foncièrement contre toute tentative d’achat de conscience, qu’elle vienne de l’opposition ou de son parti.

« C’est tout à fait regrettable. C’est tout à fait condamnable et ça fausse le jeu et pour nous-mêmes. L’idée, c’est dévaluer justement l’appréciation de nos concitoyens vis à vis des politiques du président de la République. Si vous introduisez le facteur argent, l’opération n’a plus de sens », a-t-elle commenté.

Concernant des sanctions à prendre à l’encontre des responsables apéristes mis en cause dans cette affaire? Aminata Touré, qui ne veut sans doute pas se mouiller, estime qu’il faut « appliquer ce que dit la loi » qui est « relativement assez claire en la matière ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*