Appel à la solidarité et l'alliance entre sénégalais pour sortir des difficultés ensemble et dans la symbiose ! Par N'diawar Diop

Ndiawar sunuker fm logo
Serigne Saliou Diop N’diawar C.E.O/ Fondateur de la Radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine de la Californie.

Sous la persécution, la protection des personnes est de la responsabilité de chaque sénégalais. 

Sous le règne d’un système political inique et sous la persécution permanente des politicards, le droit de s’unir devient un acte obligatoire pour chaque sénégalais.

“Je n’ai aucun problème chez moi, Hein ! Toute mon entreprise roule comme sur des roulettes; mes enfants et les membres de ma famille ne sont dans aucune difficulté !” dixit aujourd’hui la majeure partie des sénégalais.  Cependant, un tel état d’esprit ne pourrait jamais être conforme à la bonne conscience collective; surtout que nous nous disons ouvertement musulmans, talibés ou membres d’une quelconque communauté religieuse héritière de la vraie Sunna du Prophète Muhammad Salalahou Aleyhi Wa Salam.

Le Sénégal, aujourd’hui, n’est pas l’exception de la règle. Le système de Laisser-Faire ou Laisser-Aller, que nos dirigeants adoptent depuis l’indépendance (parce que leurs conséquences ne diminuent pas leur pouvoir au contraire il renforce leur domination et leur longévité à la tête de nos nations), a malheureusement permis de voir nos frères et sœurs sénégalais dépouillés de leur droit fondamental d’exister. Ils souffrent tous de manque d’éléments nécessaires pour une vie décente sur terre. 

Nous savons déjà qu’il y’a des querelles, des conflits et des guerres civiles partout dans le monde et que nos frères et sœurs musulmans sont aujourd’hui discriminés dans beaucoup de pays occidentaux et que cette persécution des musulmans se répand de manière significative; mais ce que vivent nos populations dans leur propre terroir est pire que ce qui se passe à Gaza au Palestine et ce qu’ont vécu les esclaves africains dans les grands champs de plantations au Louisiane en Amérique. Des centaines de milliers de sénégalais perdent la vie chaque année des maladies du quatorzième siècle qui aujourd’hui ne tuent plus personnes dans les pays modernes parce que ces états ont une politique médicale et preventive beaucoup plus saine. 

Parmi les faits divers quotidiens qu’on nous bombarde chaque matin, des femmes violées et des enfants torturées, des centaines de pauvres villageois musulmans expulsés de leurs propres terres, des bébés battus ou abattus dans des berceaux, des personnes qui tentent de fuir les conflits en Casamance deviennent handicapées à vie parce qu’elles ont marché sur des mines plantées ici et là dans cette partie Sud du pays etc … 

Bref, les sénégalais sont aujourd’hui soumis à la sauvagerie sans précédent et sont sévèrement tourmentés par le déroulement des événements; eux qui espéraient qu’avec l’avènement de la nouvelle alternance avec Macky Sall, tout allait enfin se régler. Malheureusement, dans notre pays, actuellement, rien n’a changé, c’est le changement de noms avec les mêmes règlements dans la majeure partie de l’appareil d’Etat.  

Et pourtant on se dit “Musulman” pendant que dans de nombreuses localités du pays où vivent des sénégalais musulmans, les femmes et les enfants sont constamment opprimés et tyrannisés. Les communautés religieuses musulmanes ont perdu leur indépendance une par une devant la toute puissance république Faye-Sall-Gassama-Timbo et se lamentent en privée. 

Travaillant pour la Radio Sunuker depuis plus de 10 ans, j’ai eu la chance d’avoir des conversations privées avec beaucoup d’autorités politiques, religieuses, coutumières ou d’honnêtes citoyens simples (pour ainsi user du célèbre jargon de Macky Sall); elles s’attendent presque toutes à ce que les gens de conscience les aident mais elles ne refusent de faire entendre leur voix. Mais Pourquoi ?

Dans le Saint Coran, Le Tout Puissant ne nous dit-il pas les versets qui suivent dans (Sourate an-Nisa, 75): “Et qu’avez vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur”

Sans aucun ombre d’un doute, nous pouvons voir que la structure islamique et la pratique dans la plus part de nos “Tarikha” sont compromises en raison des pratiques injustes, fondées sur la méconnaissance des recommendations du Saint Coran. Car tout le monde est conscient que des sénégalais appartenant à ces confréries sont martyrisés presque chaque jour et personne, et j’insiste, personne ne pipe mots. 

Nos guides ne doivent pas oublier que cette oppression (du peuple dans sa grande majorité), face à laquelle ils gardent le silence et contre laquelle ils ne luttent pas, pourrait se transformer en une force géante et les nuire un jour et porter préjudice à ses proches ici et dans l’au-delà. Ils l’ignorent peut être mais indéniablement ils seront invités à rendre compte de cette indifférence qu’ils auraient montrée aux souffrances de nos frères et sœurs vivant dans des conditions inhumaines dans les coins volontairement oubliés par nos politiques.

Nos guides du pouvoir spirituel, coutumier et temporel doivent aussi être conscient que le fait de ne pas s’opposer à la violence  qui “obviously” ne leur porte aucun préjudice, est un acte impitoyable et contraire à la conscience d’un croyant. Il est inacceptable qu’un véritable croyant sincère laisse ces compatriotes sous la persécution et observe ces atrocités indifféremment au lieu de faire des efforts pour l’agrément de Dieu.

Pourtant il suffit juste de Jeter un regard sur les médias et examinez les titres de journaux, la télévision, les medias sociaux, les radios sénégalaises de l’extérieur comme Radio Sunuker par example dans les différentes emissions radiophonique destinées aux faits divers du jour, vous verrez que tout le monde parle la même chose car c’est la répétitions des actes et sujets  de l’année dernière. 

Cependant, il n’est pas possible d’affirmer que les sénégalais dans leur grand ensemble n’ont aucune part de responsabilité dans la tourmente actuelle. Nous avons l’habitude de voter pour les grand voleurs. Oui nous sommes habitués des faits. Les plus grand délinquants de l’histoire du Sénégal sont aujourd’hui nos repères. Les grands menteurs et traitres sont les grands stratèges en Politique. Il suffit de diriger ou de passer à la tete  d’un ministère pour entrer dans le cercle restraint des milliardaires au Sénégal. 

Nous sommes tous conscient de la pratique douteuse de nos politiques. Nous sommes, aussi, conscient de ces nombreuses personnes déshéritées et démunies et beaucoup d’entre nous ont pitié, mais il suffit plus tard de changer de sujets de discussions ou d’une chaîne de télévisions (et Dieu sait qu’elles sont nombreuses au pays) ou tourner les pages d’un journal pour ainsi oublier l’existence de ces personnes.

Une majorité d’entre nous ne considèrent jamais que nous devons faire des efforts pour sauver ces gens de cette affliction et qu’en tant que musulmans et sénégalais, nous sommes tous responsables les uns des autres de cette situation affreuse. Au contraire nous pensons à tort: “Ce n’est pas mon devoir de sauver ces gens, cela incombent aux dirigeants politiques riches et puissants” … Nous rejetons cette responsabilité aux autres.

Comme Allah le commande, tous les musulmans doivent travailler pour la paix et le bonheur de tous leurs frères musulmans. 

Agissons ensemble dans un état d’esprit beaucoup plus sain si nous croyons vraiment aux illustres guides spirituels qui ont marqué leur temps. Soucions-nous de notre pays Le Sénégal car ne pas le faire serait aussi cruel que les actes crapuleux de nos politiques qui nous persécutent depuis belle lurette.  

Il est maintenant temps de se rendre compte que se plaindre, chercher des excuses, pointer du doigt, protester ou appeler les autres à l’aide ne changent rien du tout à notre souffrance quotidienne. Il est maintenant temps que tous les sénégalais se rendent compte qu’ils sont eux mêmes responsables et qu’ils doivent agir dans l’union.  Agir dans l’union est une recommandation de Dieu, Allah… la Sourate Achoura, 39) nous le dit bien “et qui, atteints par l’injustice, ripostent” (Sourate Achoura, 39)

Je termine par dire que chaque sénégalais de l’intérieur comme de l’extérieur doit prendre la responsabilité de lutter pour sauver ces compatriotes qui souffrent et qui sont sous supplice au quotidien parce que c’est une obligation pour tous de regarder autour, chercher et trouver des solutions aux problèmes actuels pour que la solidarité et l’alliance entre sénégalais puissent nous permettre de surmonter toutes les difficultés ensemble et dans la symbiose. 

Serigne Saliou Diop N’diawar 

Ndiawar Diop Sunuker Fm

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*