APPEL DU COMITÉ DE PILOTAGE DES ASSISES NATIONALES AU CANADA À UN NON AU REFERENDUM

référendum-oui-nonLe 13 mars 2016, le Comité de Suivi des Assises Nationales du Sénégal, section Canada, s’est réuni avec la présence effective de membres de sa coordination, basés dans les villes de Montréal, Québec et Toronto.

Considérant que la Loi fondamentale de notre pays a toujours été faite et refaite au gré des caprices politiciennes des chefs d’État qui se sont succédés au palais de la république sans que ces révisions n’aient ajouté aucun changement fondamental ni à la laïcité de nos institutions qui continuent de valser au gré des groupes de pression religieux, ni à la démocratie qui est caractérisée, au sommet, par un déséquilibre des pouvoirs au profit exclusif du président de la République,

Considérant que sur trente-cinq (35) révisions constitutionnelles effectuées par les chefs d’État qui se sont succédés au sommet de l’État depuis l’indépendance du Sénégal en 1960,

Considérant qu’en dix ans d’exercice du pouvoir, Abdoulaye Wade s’est taillé la part du lion avec quinze (15) révisions constitutionnelles,

Le comité déplore la banalisation de ces révisions constitutionnelles dans notre pays. Il considère cette banalisation comme ayant pour effet la banalisation du droit et des institutions publiques de notre pays.

Considérant que la nouvelle et énième révision constitutionnelle proposée par le président de la république, Mr Macky Sall, est de même acabit que celles qui se sont déroulées par le passé, 

Considérant que les larges consultations menées par les Assises nationales à travers le pays et la diaspora ont généré des consensus forts qui sont largement ignorés par les réformettes autour desquels les sénégalais sont appelés à se prononcer le 20 mars 2016,  

Considérant que certains points clefs du projet actuel pouvaient être discutés et votés à l’Assemblée nationale sans que notre pays ne soit obligé de recourir à un referendum couteux, budgétivore divisif et inutile,

Considérant enfin le reniement spectaculaire de sa propre parole par le président de la république, Mr Macky Sall, qui s’était engagé à réduire le mandat présidentiel de 7 à 5 années en commençant par appliquer cette réduction au mandat en cours,

Le Comité de Suivi des Assises Nationales du Sénégal, section Canada, appelle les sénégalaises et sénégalais de la diaspora du Canada et de tous les pays à :

  • rejeter, en bloc, le projet de constitution du président de la république, Mr Macky Sall, au sens où ce projet est un de gaspillage immodéré des maigres ressources financières dont dispose notre pays
  • voter massivement pour un «NON» franc et radical à ce projet aussi bien couteux, budgétivore que divisif et inutile pour notre pays.
  • mener une campagne active pour le triomphe du «NON» aussi bien dans leurs pays de résidence qu’auprès de leurs familles vivant en sol sénégalais.

Le Comité appelle les forces vives de la nation, particulièrement celles qui ont fait leurs les conclusions des Assises Nationales, à se mobiliser comme un seul homme pour provoquer la défaite des tenants du projet de constitution du président de la république, Mr Macky Sall, projet qu’il faut remplacer par le projet proposé par  la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI).

Le Comité demeure convaincu que le peuple sénégalais doit poursuivre et intensifier la lutte pour que l’issue du vote référendaire ne soit interprétée ni comme une carte blanche pour une restauration de l’ordre ancien, ni un moyen de maintenir le statuquo de l’hyper-présidentialisme qui caractérise les institutions actuelles de notre pays

Fait au Canada, le 15 mars 2016.

Le Comité de Suivi/Canada des Assises Nationales du Sénégal.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*