Appelé en sélection malgré sa blessure, voici pourquoi Sadio Mané ne devrait pas jouer !

Le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé a dévoilé ce mercredi la liste des joueurs convoqués pour la double confrontation face à l’Afrique du sud le 10 et 14 novembre prochain. A la surprise générale, Sadio Mané, blessé et annoncé forfait pour ces deux matchs, figure sur la liste. Même si le sélectionneur se veut optimiste, beaucoup de points font que Sadio Mané ne devrait pas jouer contre l’Afrique du Sud.

« Je n’ai aucun doute sur sa participation pour cette double confrontation. Mané sera avec nous et pourrait même être à 100%. Sadio Mané en personne se sent prêt à répondre à cette convocation », a déclaré, ce matin, Aliou Cissé durant la conférence de presse. Toutefois, le sélectionneur devrait éviter de se baser sur des appréhensions qui pourraient coûter cher à son joueur phare.

Pas prêt !

En effet, blessé aux adducteurs, Sadio devrait être encore indisponible pour 5 semaines alors que la double confrontation Sénégal – Afrique du Sud est prévue dans moins de 4 semaines. Pas besoin donc d’être un As de la soustraction pour savoir que le joueur de Liverpool ne sera pas rétabli avant le dernier match du Sénégal, ici à Dakar. De ce fait, se poser la question pour savoir comment Sadio Mané peut participer à cette rencontre devient plus que légitime.

Risque de rechute

En plus, pour une blessure aux adducteurs, le seul mot d’ordre des médecins est « le repos ». Joint au téléphone par notre rédaction, le médecin-généraliste Ahmed Diallo, qui n’a pas souhaité trop s’affirmer sur le sujet car ne disposant pas de dossiers complémentaires sur la blessure de Sadio, a toutefois confirmé que « la chose la plus importante pour des douleurs aux adducteurs est de se reposer« .

Les blessures aux adducteurs sont les plus fréquentes à cause des efforts fournis par le muscle. Sur un terrain dur, comme le sont souvent les pelouses africaines, Sadio pourrait rechuter et dans ce cas, il risque une rupture du muscle,qui peut occasionner un arrêt de plus de 4 mois. Ce qui serait un vrai coup dur pour l’ailier de Liverpool qui ne finit plus de progresser année après année depuis son arrivée en Angleterre.

Personne ne lui souhaite une rechute, mais c’est une des choses les plus probables s’il force sur un muscle déjà affaibli. En 2015, le milieu du Real Madrid Luka Modric avait eu le même blessure. Une semaine seulement après son retour de blessure, il est aligné sur le terrain par son entraîneur d’alors, Carlo Ancelotti, puis le joueur fit une rechute et restait indisponible pour des mois, ce qui avait créé l’ire de sa sélection, la Croatie. La célèbre citation « mieux vaut prévenir que guérir », prend ici tout son sens.

Le veto de Liverpool

Une autre raison et pas des moindres, c’est son club de Liverpool. En effet, le club de la Mersey n’acceptera pas que l’un de ses meilleurs joueurs qui s’est blessé en sélection, fasse une rechute et risque de manquer les prochaines échéances, comme la fin de la saison ou encore le reste des compétitions européennes. On imagine mal donc, Liverpool, qui a tout de même son mot à dire sur son joueur, prendre ce risque, qui est en quelque sorte inutile car le Sénégal compte sur ses rangs des joueurs capables de palier cet absence.

Pourquoi pas donner plus de responsabilités aux autres joueurs?

Le Sénégal a l’une des équipes de joueurs de foot la plus élargie du continent. En pole position pour aller au Mondial, Aliou Cissé devrait penser à faire confiance aux jeunes, et ainsi préparer la relève de certains joueurs, qui en sont surement à leur derniers campagne de Coupe du monde, comme Moussa Sow et autres.

Donner un peu plus de responsabilités à des joueurs comme Diao Baldé ou encore Mbaye Niang, avec l’absence de Sadio, créerait un choc psychologique chez ces joueurs, les faisant sortir de leur zone de confort.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*