Approvisionnement en eau pour le Magal de Touba, l’Etat se mouille à hauteur de 574 millions de FCFA

Le directeur général de l’Office des forages ruraux (OFOR), Seyni Ndao, a déclaré, mercredi à Touba, que l’Etat a prévu une enveloppe de 574 millions de FCFA pour assurer l’approvisionnement correct en eau de la ville de Touba, à l’occasion de son grand Magal.

S’exprimant au terme d’une visite des ouvrages hydrauliques de la cité religieuse, il a précisé que l’essentiel de cette enveloppe a servi à l’extension du réseau, la densification des quartiers autour de la grande mosquée et l’entretien des stations de pompage mis en place.

Cette enveloppe a également été consacrée à l’achat de pièces de recharge électro- mécaniques ainsi qu’à l’entretien des bâches souples et des groupes électrogènes.

« Onze points de faiblesse ont été répertoriés lors des réunions préparatoires auxquels il fallait apporter des solutions. Aujourd’hui, avec les visites que nous avons effectuées, on a pu se rendre compte que nous sommes à 70% de réalisation du plan d’action qui a été mis en place », a déclaré M.Ndao.

Selon lui, le problème de la fourniture d’eau au niveau de l’hôpital Matlboul Fawzeini a trouvé une « solution heureuse » qui soulage avec un débit amélioré. « A partir de Rahmatoul Ahad, nous avons pu faire un réseau de 1600 mètres pour alimenter le château d’eau de l’hôpital », a-t-il ajouté.

En outre,180 citernes vont desservir les quartiers qui sont très sensibles par rapport à l’alimentation en eau. Les quatre forages qui étaient en panne ont été réparés et seront bientôt opérationnels.

Seyni Ndao a indiqué que le plan d’action va continuer jusqu’à la fin du mois d’octobre, en attendant la visite du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Avant de quitter la ville de Touba, le directeur général de l’OFOR a été reçu par Serigne Bassirou Abdou Khadr , porte-parole du Khalife général des mourides, par ailleurs président du comité d’organisation du grand Magal de Touba.

S’exprimant au terme d’une visite des ouvrages hydrauliques de la cité religieuse, il a précisé que l’essentiel de cette enveloppe a servi à l’extension du réseau, la densification des quartiers autour de la grande mosquée et l’entretien des stations de pompage mis en place.

Cette enveloppe a également été consacrée à l’achat de pièces de recharge électro- mécaniques ainsi qu’à l’entretien des bâches souples et des groupes électrogènes.

« Onze points de faiblesse ont été répertoriés lors des réunions préparatoires auxquels il fallait apporter des solutions. Aujourd’hui, avec les visites que nous avons effectuées, on a pu se rendre compte que nous sommes à 70% de réalisation du plan d’action qui a été mis en place », a déclaré M.Ndao.

Selon lui, le problème de la fourniture d’eau au niveau de l’hôpital Matlboul Fawzeini a trouvé une « solution heureuse » qui soulage avec un débit amélioré. « A partir de Rahmatoul Ahad, nous avons pu faire un réseau de 1600 mètres pour alimenter le château d’eau de l’hôpital », a-t-il ajouté.

En outre,180 citernes vont desservir les quartiers qui sont très sensibles par rapport à l’alimentation en eau. Les quatre forages qui étaient en panne ont été réparés et seront bientôt opérationnels.

Seyni Ndao a indiqué que le plan d’action va continuer jusqu’à la fin du mois d’octobre, en attendant la visite du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Avant de quitter la ville de Touba, le directeur général de l’OFOR a été reçu par Serigne Bassirou Abdou Khadr , porte-parole du Khalife général des mourides, par ailleurs président du comité d’organisation du grand Magal de Touba.

Touba: les occupants des alentours de la Grande mosquée sommés de quitter

Le Khalife général des mourides Serigne Sidy Moctar Mbacké veut mettre fin à l’occupation anarchique des alentours de la grande mosquée ainsi que des rues de la ville de Touba. Il a ainsi ordonné le déguerpissement des marchands ambulants installés dans les grandes ruelles de la capitale du Mouridisme. Les opérations doivent être effectuées avant le Magal prévu dans le mois de novembre. Les occupants devaient quitter au plus tard le 5 octobre passé.

Serigne Sidy Moctar Mbacké souhaite voir Touba avec ses plus beaux atours avant le prochain Magal. En ce sens, il a ordonné le déguerpissement des commerçants installés tout le long de la corniche. L’opérations de déguerpissement sera dirigée par le gouverneur de la région de Dioiurbel, Mouhamadou Moustapaha Ndao, assisté par le maire de la ville sainte et les forces de l’ordre, rapporte Le Quotidien.

Du coup, les jours de ces commerçants établis sur la corniche sont comptés. L’inquiétude grandit chez les propriétaires de cantines qui espère le prolongement du délais.

Les propriétaires de tables seront recasés car il y a des places inoccupées dans les marchés. Les autres vendeurs à la sauvette seront déplacés dans d’autres lieux, avait informé Enquête.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*