APPUIE AUX RETRAITES La pension augmentée de 5%

ipres_senegal_4Le président du Conseil d’administration de l’Institut de prévoyance retraite (Ipres), Mamadou Racine Sy a hier, lundi 7 juillet, lors d’une point de presse, annoncé une panoplie de mesures visant à améliorer les conditions de vie des personnes retraitées. Parmi les décisions prises, il indique que la pension de retraite connaitra une hausse de 5%.

Ahmadou Racine Sy, président du Conseil d’administration de l’Ipres est revenu hier, lundi 7 juillet sur les mesures entreprises  par la structure en charge des personnes retraitées. Dans le lot des décisions prises, Ahmadou Racine Sy laisse entendre que la pension de retraite sera augmentée de 5% avec un effet rétroactif, c’est-à-dire qu’il aura appel sur les échéances déjà perçues.
 
La mise en œuvre de la Réforme est  attendue au plus tard  en janvier 2015. Toutefois, le président du Conseil d’administration de l’Ipres affirme aussi que sa structure a instruit le directeur, Mamadou Sy Mbeugue, de voir les modalités par lesquels, la hausse pourrait être accrue. Poursuivant dans cette lancée, Mamadou Racine Sy a indiqué que l’Ipres s’attèle à la mise sur pied  d’un capital  minimum vieillesse en phase avec les normes internationales. D’autres nouveautés annoncées par le président du Conseil d’Administration de l’Ipres, est la mensualisation de la pension, mais aussi l’ouverture de nouveaux lieux de perception à Mbour, Richard Toll, Matam et Podor. En outre Mamadou Racine Sy annonce l’élargissement prochain des agences à Tivaouane, Kédougou, Fatick, Touba et Bakel. 
 
D’autre part, si l’on en croit Mamadou Racine Sy, un centre médico-social sera ouvert à Pikine, dans la banlieue dakaroise. L’objectif est, selon le président du Conseil d’Administration de l’Ipres de désengorger l’hôpital de Dakar qui reçoit à son avis entre 400 et 600 malades par jour provenant en majorité de la banlieue. Mamadou Racine Sy a également plaidé pour que la fiscalité sur les pensions soit réduite à la baisse voire même supprimée. 
 
A travers  toutes ces mesures, le Conseil d’Administration de l’Ipres vise à augmenter le pouvoir d’achat des personnes retraitées, mais aussi de booster leur prise en charge, car laisse entendre Mamadou Racine Sy, « le Sénégal n’est pas leader dans ce domaine». En guise de preuve il s’appuie sur le Mali où la pension peut atteindre 700 0000 f Cfa contrairement au Sénégal où la somme déboursée varie entre 6000 et 800 000 f Cfa. Pour remédier aux difficiles conditions de vie des retraités au Sénégal, Amadou Racine Sy souhaite que l’attribution de la pension se fasse désormais par pourcentage et par non par point. 

Fatou NDIAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*