Après Imam Ndao, Me Sarr fait libérer Saër Kébé

Après avoir obtenu la libération de Imam Ndao, Me Moussa Sarr a permis au jeune Saër Kébé de recouvrer la liberté.

L’avocat jubile: « C’est une décision extrêmement satisfaisante qui permet au jeune de rentrer à Mbour et puis de reprendre ses études même s’il est relativement tard mais de s’organiser pour le faire. Parce que sa place est à l’école. » « Saër n’est pas un terroriste » « La chambre criminelle n’a pas suivi le ministère public parce que comme nous l’avions démontré lors de la plaidoirie, il n’y a pas eu d’infraction terroriste. Et, la chambre criminelle l’a confirmé en l’acquittant pour les deux chefs d’infraction terroriste.

Maintenant ce qu’on lui reproche c’est juste une menace et il a été condamné pour 3 mois de sursis. Donc encore une fois, Saër n’est pas un terroriste et la chambre criminelle vient de le dire dans sa décision. » « Ce que le nouveau ministre de la justice doit faire » « Nous sommes extrêmement satisfaits parce qu’aujourd’hui, il sort de prison mais en plus il a été blanchi d’infraction terroriste. Cela veut dire que personne ne pourra regarder le jeune pour lui dire que c’est un terroriste. Parce que la chambre criminelle a dit qu’il ne l’est pas en l’acquittant de ces chefs-là. Nous sommes satisfaits tout en regrettant sa longue détention de 4 ans qui est un des fléaux de notre système judiciaire sur lequel le nouveau gouvernement plus particulièrement le nouveau ministre de la justice doit s’atteler pour régler cette situation là. Il est inadmissible dans un Etat de droit qu’en détention provisoire qu’on reste trois voire cinq ans en prison ou plus. Je crois que le Sénégal doit légiférer dans ce sens pour se conformer au standard international. » « Un brillant élève » « Notre client est un brillant élève et le Président de la chambre criminelle l’a rappelé. Au moment de son arrestation il était en classe de terminale. Il a été arrêté au mois de Mai c’est à dire trois mois avant les examens. Ça veut dire que s’il n’avait pas été mis sous détention provisoire, aujourd’hui, il aurait obtenu son master. C’est un gâchis et aujourd’hui il serait parmi les plus brillants fils de ce pays en train de servir son pays. Ce dossier là relève d’une arrestation préventive qui est illégale. Ce dossier devait relever des renseignements. Quand on soupçonne quelqu’un de quelque chose qui violerait la loi on doit le surveiller et non pas l’arrêter. »

In the Spotlight

by James Dillinger in Nécrologie - Avis de Décès 0

Le général Lamine Cissé est décédé. Selon des informations l’ancien ministre de l’Intérieur a succombé des suites d’une maladie, ce vendredi, 19 avril, à l’âge de 80 ans. Le général d’armée Lamine Cissé, né en [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*