APRES LE TON MENAÇANT DE MBODIENE, MACKY SALL DANS LES HABITS D’UN CHEF D’ETAT: Du haut de son piédestal

macky sall pds

Macky Sall a décidé d’assumer sa fonction de chef d’Etat et l’image qu’elle incarne, en se mettant au-dessus de la mêlée. Il a décidé de na plus descendre au même niveau que ses détracteurs, en refusant tout bonnement de répondre à leurs provocations. Le président de la République accédait ainsi à une suggestion du porte-parole du Khalife général des Tidianes. Cette position tranche d’avec le ton menaçant de Mbodiène où il avait déclaré la guerre à ses détracteurs.

Le Président de la République, Macky Sall a décidé de ne plus répondre aux provocations de ses détracteurs qui ne ratent aucune occasion pour le traîner dans la boue.

Il l’a dit à la veille du Maouloud dans la ville religieuse de Tivaouane devant le porte-parole du Khalife général des Tidianes, Abdoul Aziz Sy Al Amine qui lui en a fait la suggestion. «Je ne vais plus répondre aux invectives de mes détracteurs, même sur les choses qu’on raconte sur ma personne, mais en ce qui concerne les biens mal acquis que le peuple réclame, je laisse la justice faire son travail sans entrave», dit-il. A l’endroit de ses ex- camarades libéraux du Parti démocratique sénégalais (Pds) plus virulents dans la critique de l’actuel régime, le premier des Sénégalais s’est engagé à s’abstenir de tout règlement de comptes avec les nouveaux opposants.

Parmi ces derniers figurent les dignitaires du Pds dont les noms ont été cités dans l’enquête des biens mal acquis. Mais pour ce qui est de l’argent du contribuable détourné et placé dans les paradis fiscaux et les caves des maisons, Macky Sall se montre intransigeant pour se plier à la volonté du peuple qui l’a élu le 25 mars dernier. « Le peuple sénégalais avait voté pour l’alternance le 25 mars 2012. Ce même peuple réclame l’argent mal acquis ou détourné par certains et qui peut servir pour financer les problèmes de santé, d’éducation ou encore de sécurité des Sénégalais», dit-il. Et d’ajouter : «En tant que chef de l’État, je suis là pour veiller au bien public qui appartient à tous les citoyens sénégalais. Je ne suis pas là pour amener des gens en prison. J’ajoute que ceux qui ont pris illégalement de l’argent n’ont qu’à le retourner dans les caisses de l’État, pour qu’on règle les difficultés des Sénégalais.»

En effet, un mois avant, Macky Sall avait déclaré, plus exactement le samedi 22 décembre dernier, la guerre aux anciens dignitaires du Pds en déclarant qu’il ne «permettrait plus à personne de porter atteinte à l’image du président de la République, simplement parce qu’on croit qu’on a le droit d’abuser et de porter atteinte à son l’honorabilité». Et d’ajouter : «Je rappelle, ce n’est pas moi qui le dit, c’est la Constitution de notre pays, et le Code pénal de notre pays qui protègent contre les offenses au Chef de l’Etat. J’avais laissé faire, dorénavant, ça ne se fera plus !».

Aujourd’hui, Macky Sall a décidé de ne pas descendre de son piédestal pour répondre à des opposants qui font dans l’agitation pour exister.

In the Spotlight

Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

À première vue, la décision prise la semaine dernière par l’administration Trump, immédiatement suivie par Israël, de démissionner de l’agence culturelle des Nations Unies semble étrange. Pourquoi pénaliser un organisme qui promeut l’eau potable, l’alphabétisation, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*