Argentine: Des aborigènes indiens chassés de leurs terres. Un mort

Une personne a été tuée et deux autres blessées dans une opération lancée par la police argentine contre les aborigènes résidant dans le sud du pays.

Temps dur pour les séparatistes amérindiens: la police argentine a mené une opération spéciale dans l’objectif de chasser de leurs terres les indigènes Mapuche qui habitent dans le sud du pays. Un aborigène a trouvé la mort dans l’opération et deux autres ont été blessés par balles, relate AP.

Selon un communiqué policier, les forces de l’ordre ont dû opposer une riposte à une agression des indigènes qui avaient attaqué les policiers à coup de bâtons et de pierres.

Depuis des décennies, les indiens Mapuche luttent pour rétablir l’indépendance de l’«État mapuche» (Nación Mapuche) dont les territoires ont été envahis par les troupes argentines et chiliennes en 1860-1865.

Pour appuyer leurs revendications, les indépendantistes évoquent le «traité de Killin» signé en 1641 entre les communautés Mapuche et le royaume espagnol en vertu duquel les terres sur lesquelles résidaient les aborigènes ne pouvaient pas leur être retirées.

La population des Mapuche en Argentine est évaluée à environ 200.000 personnes. Au Chili, les Mapuche représentent 4% de la population locale, soit un peu plus de 600.000 personnes.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*