Argentine: Sampaoli viré par ses propres joueurs Une équipe « hors de contrôle »

La sélection argentine est-elle en train d’imploser ? Selon plusieurs medias argentins, les joueurs auraient signifié à Jorge Sampaoli qu’il n’avait plus le pouvoir sur le groupe. Il pourrait être remplacé par un conseil des sages constitué par les cadres.

Le début de Coupe du monde catastrophique de l’Argentine (nul 1-1 face à l’Islande et défaite 3-0 contre la Croatie) et les choix pour le moins surprenants de Jorge Sampaoli semblent précipiter l’Albiceleste dans la crise. Selon Tyc Sports, chaîne de télévision argentine, les joueurs ont fait savoir au sélectionneur qu’il n’avait plus de pouvoir sur le groupe. Ceux-ci auraient même décidé de désigner un conseil des sages qui sera en charge de l’équipe pour le troisième match de groupe décisif face au Nigeria. Un conseil qui pourrait rassembler les leaders de l’équipe autour de Lionel Messi.

Selon Clarin, le plus grand groupe de media argentin, le lien entre Jorge Sampaoli et ses joueurs était plus que fin avant même le début du Mondial. La situation entre le sélectionneur et son groupe est même qualifiée de « dévastatrice » et le technicien de 58 ans ne parlerait même plus avec les cadres de son équipe. Lionel Messi, mais aussi Agüero, Mascherano ou Biglia seraient très remontés contre Sampaoli.

Une équipe « hors de contrôle »
Après son match nul inaugural et la débâcle face à la Croatie, l’Argentine est dans une position très délicate et n’aura d’autre choix que de battre le Nigeria lors du dernier match pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finale. Si Jorge Sampaoli subit les foudres de son groupe, c’est notamment à cause de ses choix douteux. Il a notamment laissé Higuain et Dybala sur le banc lors du premier match mais aussi les mêmes Higuain et Dybala, en plus de Di Maria lors du second.

Avant même le début de la Coupe du mode, Jorge Sampaoli était donc loin d’avoir l’adhésion totale de son groupe. Toujours selon Clarin, ce sont les joueurs qui ont décidé d’annuler, en concertation avec la Fédération mais sans passer par le sélectionneur, le match amical face à Israël lors de la préparation. Sampaoli aurait même appris la décision… via les médias ! A Barcelone, où l’Argentine se préparait avant le Mondial, les joueurs auraient aussi refusé de participer à une double séance physique. Pas la meilleure des manières de préparer une compétition aussi importante que la Coupe du monde.

« On ne veut plus être dirigé par Sampaoli. Et peu importe ce qu’il pense »
Selon Tyc Sports, la relation entre les joueurs et le staff est carrément « brisée ». C’est lors d’une réunion entre les joueurs, le staff technique et en présence du président de la Fédération argentine, Claudio Tapia, que les joueurs auraient renversé Sampaoli. A trois jours du match face au Nigeria, reste à savoir comment Sampaoli va réagir, si tous les joueurs sont véritablement soudés et comment le groupe va aborder une rencontre décisive pour son avenir dans cette Coupe du monde 2018.

Cerise sur le gâteau d’une crise qui fait plus que couver, les déclarations de Sergio Agüero à un proche et dont Clarin se fait l’écho : « On ne veut plus être dirigé par Sampaoli. Et peu importe ce qu’il pense » ! Voilà qui a le mérite d’être clair.

La Fédération argentine aurait réagi en confortant le sélectionneur ce samedi soir, selon une source interne. Sampaoli a supervisé l’entraînement de l’Albiceleste, le premier ouvert aux médias – pour un quart d’heure – depuis la défaite contre la Croatie. Claudio Tapia était présent à ses côtés lors de cette séance.

In the Spotlight

Outrage à magistrat: Barth’ gagne son procès

by James Dillinger in A LA UNE 0

3 mois de prison ferme et une amende de 100.000 francs, c’est la décision rendue, hier, par le président de la Cour d’appel de Dakar dans l’affaire Barthélémy Dias. Il a été poursuivi pour outrage [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*