Argentine: Une torpille britannique aurait pu avoir coulé le sous-marin San Juan

C’est une torpille de fond britannique qui aurait pu causer l’explosion ayant détruit le sous-marin argentin San Juan disparu le 15 novembre, estime un expert russe.

Une torpille de fond de l’époque de la guerre des Malouines opposant l’Argentine au Royaume-Uni (1982) pourrait avoir été à l’origine de l’explosion du sous-marin argentin San Juan disparu le 15 novembre, a déclaré à Sputnik samedi Vassily Landykine, un expert militaire russe.

En effet, le porte-parole de la Marine argentine, Enrique Balbi a annoncé jeudi avoir reçu des informations sur une explosion qui avait eu lieu non loin de l’endroit à partir duquel le sous-marin avait pour la dernière fois établi une liaison radio avec d’autres navires.

Il se peut, selon M. Landykine, que la torpille ait pu être installée en 1982 par un sous-marin britannique. Une tempête pourrait l’avoir détachée de l’orin et l’avoir projetée sur le San Juan, suppose-t-il.

Le 15 novembre, le commandement de la Marine argentine a perdu le contact avec le sous-marin argentin ARA San Juan avec 44 personnes à bord. Il avait quitté le port d’Ushuaia avant de mettre le cap sur Mar del Plata, à 400 kilomètres au sud de Buenos Aires.

La guerre des Malouines ou guerre de l’Atlantique Sud a commencé le 2 avril 1982 avec le débarquement de l’armée argentine. Il se termine le 14 juin 1982 par un cessez-le-feu. Elle se conclut sur une victoire britannique qui permet au Royaume-Uni d’affirmer sa souveraineté sur ces territoires. Le bilan de cette guerre est de 907 tués soit 649 militaires argentins, 255 militaires britanniques et trois insulaires.

 

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*