Arnaque à l’embauche : la Boad victime d’une « utilisation frauduleuse de son nom »

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) déclare être victime d’une ’’utilisation frauduleuse de son nom’’ par des individus prétendant vouloir faire ’’un recrutement de masse devant conduire à l’embauche de plusieurs dizaines de personne’’ en son sein.

Dans un communiqué diffusé sur son site, la BOAD précise que ces agissements sont le fait ’’d’individus se réclamant d’un cabinet’’ basé dans un pays membre de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA).

Selon le texte, ils ’’prétendent, à travers des messages diffusés dans les réseaux sociaux, avoir reçu mandat de la BOAD à l’effet de procéder à un recrutement de masse devant conduire à l’embauche de plusieurs dizaines de personnes au sein de notre institution’’.

La BOAD se dit ’’victime d’une utilisation frauduleuse de son nom’’ et ’’apporte un démenti formel aux informations diffusées’’.

Elle précise ’’n’avoir mandaté aucun cabinet de recrutement pour agir pour son compte’’.
La banque rappelle qu’elle ’’publie tous ses postes vacants sur son site internet, dans les journaux nationaux des pays de l’Union et dans les magazines panafricains et internationaux’’.

L’institution financière sous régionale annonce qu’’’elle ne manquera pas de saisir les autorités compétentes’’ du pays depuis lequel agissent les suspects, et de ’’procéder aux diligences nécessaires en vue de mettre un terme à cette tentative d’arnaque à l’embauche qui porte atteinte à son image de marque et à sa réputation’’.
La Banque ouest africaine de développement est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA). Elle a été créée par Accord signé le 14 novembre 1973. La BOAD est devenue opérationnelle en 1976.

Auteur : Aps

In the Spotlight

UN RÉSEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DÉMANTELÉ

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Les éléments de la police des Parcelles assainies ont démantelé un vaste réseau de trafic de cocaïne à la Sicap Liberté VI. Selon Témoin qui donne l’information, ce réseau était tenu par les nommés E. [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*