ARRESTATION DE PRESUMES «TERRORISTES» AU SENEGAL LA PSYCHOSE ET LA CONFUSION S’INSTALLENT

macky_france_terrorismeLes Sénégalais s’interrogent. Alors qu’ils étaient convaincus que cela ne pouvait se passer que chez les autres, l’arrestation de 3 imams et de 2 femmes supposés avoir des connexions avec des réseaux terroristes et pour apologie du terrorisme a fini par installer une certaine psychose et confusion au sein des populations.

Les populations sénégalaises n’en reviennent pas. La série d’arrestations de personnes supposées avoir des liaisons  avec des réseaux terroristes a fini par semer le doute et la confusion chez-elles.

En effet, l’arrestation d’Ibrahima Sèye, professeur d’histoire et de géographie au lycée Alpha Molo Baldé de Kolda, par ailleurs imam d’une mosquée de ladite contrée, le 9 octobre dernier est encore dans la mémoire collective. 

Cueilli par les éléments du commissariat urbain de Kolda à la suite d’une sortie fracassante, il a été conduit à la police avant d’être déféré au parquet de Kolda. A l’origine, dit-on, un sermon dans lequel il aurait traité les présidents Macky Sall, François Hollande de la France et Barack Obama des Etats-Unis de mécréants et qui lui a valu d’être soupçonné d’avoir des liaisons avec Boko Haram.

Quelques jours plus tard, deux femmes soupçonnées, elles aussi, d’avoir des accointances avec des réseaux terroristes sont également arrêtées à Guédiawaye au quartier Ngane. Des sources indiquent que leur mari avait été déjà arrêté au Nigéria dans le cadre d’activités à connotation terroriste.

Le vendredi 30 octobre, on apprenait également l’arrestation de l’imam Alioune Badara Ndao à Kaolack pour apologie du terrorisme. Le 2 novembre dernier, un autre imam à Rufisque tombe. L’imam en question, du nom de Mamadou Sall, serait cueilli par les renseignements généraux.

Cette série d’arrestations de personnalités religieuses a fini d’installer la confusion et la peur chez des populations qui ne comprennent pas, jusqu’ici, ce qui se passe exactement.

Chérif FAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*