Arrestation d’une quinzaine de malfaiteurs sur l’autoroute Limamoulaye

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a annoncé jeudi l’arrestation mercredi d’un groupe de malfaiteurs sur l’autoroute Limamoulaye, à Dakar, et promis la multiplication d’‘’opérations d’envergure’’ pour juguler l’insécurité.
Le groupe de malfaiteurs, fort d’une quinzaine de personnes qui s’attaquaient aux conducteurs de voiture sur l’autoroute Limamoulaye, a été interpellé, mercredi, par les forces de sécurité nationale, a-t-il précisé, lors de la rencontre du premier comité de pilotage du programme de coopération de sécurité intérieure entre la République du Sénégal et l’Union européenne.
‘’Nos forces de défense et de sécurité sont sur le terrain pour mettre la peur dans le camp des bandits. Les opérations d’envergure vont être multipliées entre la police et la gendarmerie, notamment en banlieue’’, a-t-il dit.
Deux personnes ont été tuées la semaine dernière à Keur Massar, dans la lointaine banlieue de Dakar. Cheikhou Sakho, chef du bureau de la douane de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), a été retrouvé mort par balle dans sa voiture.

Une mort suivie quelques jours plus tard de celle de Mariama Sagna, retrouvée morte chez chez elle samedi soir.
Le ministre de l’Intérieur qui a regretté ces morts, a promis que les travaux de construction d’un commissariat de police à Keur Massar vont ‘’incessamment ’’ démarrer afin de faire face à l’insécurité dans cette zone.
‘’Le marché est déjà signé, le terrain attribué et les travaux vont incessamment démarrer. Le commissariat de Keur Massar fait partie des 15 autres que l’Etat prévoit de construire à Dakar et dans les régions pour renforcer le maillage sécuritaire’’, a-t-il détaillé.
Il a également confirmé la construction, début novembre, d’autres postes de police dans les quartiers de Yeumbeul, Sicap Mbao, Rufisque, Guédiawaye et Diamagueune.
‘’Cela ajouté à l’arrivée de 400 nouveaux éléments, nous mettrons sur le terrain suffisamment de soldats, de gendarmes et de policiers pour faire face à ce problème de sécurité’’, a-t-il soutenu. ‘’La forêt classée de Mbao est devenue un refuge pour certains bandits. Avec les renforts prévus, nous allons y renforcer le contrôle’’, a-t-il dit.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*