« Assane Diouf détient des preuves accablantes…Il sera de retour aux USA après la Tabaski »

Assane Diouf a été entendu par les enquêteurs de la DIC et au sortir de cette audition, son avocat, Me El Hadj Diouf s’est prononcé sur les dessous de l’affaire. Considérant que cette arrestation n’est que pur manigance. En outre, Me El Hadj Diouf a révélé que son client détient des preuves de ses insinuations qui donnaient naissance à des insultes sur des hautes autorités.

Revenant sur les conditions de l’audition de son client Assane Diouf, la robe noire révèle qu’ »il a été auditionné en mon absence et il avait demandé ma venue bien avant cela. Ceci dégrade l’image de la démocratie sénégalaise ».

Se prononçant sur les dessous de cet entretien, Me El Hadj Diouf de dire qu‘ »ils lui ont demandé des questions par rapport aux insultes et le fait qu’ils le soupçonnent comme étant terroriste ».

Cependant pour l’avocat, « les américains sont plus performants que les enquêteurs de chez nous. Qu’ils continuent de penser qu’il est terroriste est une pure honte ». En parallèle, il révèle que « Assane détient des preuves qui feront tomber des têtes et sera de retour aux Etats-Unis après la Tabaski inch’ALLAH ! ».

Me El hadji Diouf : ” Ce que Assane Diouf m’a dit (…) On l’a torturé en l’emmenant au Commissariat du Port “

Face à la presse, l’avocat Me El hadji Diouf déclare :

” Je viens de voir mon client Assane Diouf enfin. On est allé l’accueillir à l’aéroport hier, mais il a été kidnappé dès sa descente de l’aéroport, emmené manu militari dans les locaux de la DIC. Il m’a dit qu’aux USA, les américains étaient présents, alors il n’a pas été menotté, mais dès que ceux-ci sont partis, les tortures ont commencé. Il a été menotté et maltraité. Arrivé, ici, on l’a emmené comme un criminel dans un clando. Hier, en quittant la DIC pour le commissariat du Port, on lui a enlevé ses chaussures, ils l’ont menotté et torturé. C’est une arrestation arbitraire. Déjà l’audition a commencé sans moi son avocat alors qu’il leur a signifié qu’il voulait attendre que son avocat Me El hadji Diouf arrive. Mais on lui a dit que non, ils ont commencé sans moi et ils ont refusé de me transmettre les procès verbaux. Ils ne respectent pas ses droits humains et ils n’ont pas respecté la procédure des auditions qu’ils ont faite sans la présence de son avocat. On lui a posé des questions sur le terrorisme et sur les injures. Il leur a répondu qu’aux USA, insulter un Président n’est pas un délit, sinon il serait justiciable devant les tribunaux américains. Il a un moral d’un homme fort. Il est jovial et il rigole avec les enquêteurs. Il a la conscience tranquille et il n’a rien à se reprocher. Il est juste séquestré, enlevé et kidnappé, mais je lui ai dit de ne plus répondre et il ne répondra plus sans ma présence. ”

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*