Assemblée nationale : L'honorable députée Mously Diakhaté et la langue de Molière

La très entreprenante députée, Mously Diakhaté, transfuge du Jëf-Jël de Talla Sylla et actuelle membre de l’Alliance Pour la République (Apr- Mouvance présidentielle), s’est illustrée hier lors de l’examen du budget du ministère de la Justice en faisant se retourner dans sa tombe Voltaire.

S’adressant à la ministre, Mously a dit, droit dans ses bottes : ” Mme la Garde des Eaux “. Ce qui a provoqué l’hilarité générale au sein de l’Hémicycle. A son corps défendant, on peut comprendre une telle confusion de la part d’une arabisante, d’autant plus qu’il a bien existé, sous Wade, un ministre des cours d’eau, des bassins de rétention, lacs et canaux latéraux en 2008 (en la personne de… Me El Hadji Diouf). En ce temps-là déjà, Mously Diakhaté était députée et une confusion est vite arrivée.

La route a été si longue ” Du daara à l’Hémicycle ” (titre du livre autobiographique de la Mously paru il y a moins d’un an).

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*