Attaque de Christchurch: Un célèbre gang de Nouvelle-Zélande promet de protéger les musulmans durant la prière

Des membres de la bande de Waitkato Mongrel Mob ont promis de faire la garde devant une mosquée néo-zélandaise pendant que les musulmans prennent part à la première prière du vendredi depuis le massacre de Christchurch. Sonny Fatu, président de Waikato Mongrel Mob, a proposé de protéger la mosquée Jamia Masjid à Hamilton, dans l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

Un geste de soutien pour que la communauté puisse prier «sans crainte». Mongrel Mob, ainsi que divers gangs de motards du pays, ont manifesté leur soutien à la suite de l’attaque, qui a fait 50 morts et des dizaines de blessés. “Nous soutiendrons et assisterons nos frères et sœurs musulmans aussi longtemps qu’ils auront besoin de nous”, a déclaré Fatu à Stuff. “Un représentant nous a contacté et nous a dit que certaines de nos frères et sœurs musulmans avaient des craintes pour vendredi pendant leur prière. On leur a demandé si nous pouvions être en dehors du filet de sécurité pour leur permettre de prier dans la paix.

Le Dr Asad Mohsin, président de l’association Waikato Muslim, a déclaré qu’il appréciait le soutien qu’ils avaient reçu de “différentes couches de la société, de divers intérêts et dispositions”. Publicité Il a déclaré qu’il ne considérait pas la foule comme des « membres de gangs ».

“Nous les apprécions en tant qu’êtres humains et nous apprécions qu’ils nous apprécient aussi”, a-t-il déclaré. Mohsin, cependant, a insisté sur le fait qu’il est important pour la communauté de montrer qu’elle ne veut pas s’incliner devant la terreur et a invité le gang à prier à l’intérieur de la mosquée au lieu de rester à la garde à l’extérieur.

« Il n’y a pas de peurs et nous n’avons pas peur. Ils ne doivent pas rester à l’extérieur de la mosquée, ils peuvent entrer, juste derrière l’endroit où le sermon est prononcé », a-t-il déclaré au New Zealand Herald. Djily Mbayang Mbaye

In the Spotlight

by James Dillinger in Nécrologie - Avis de Décès 0

Le général Lamine Cissé est décédé. Selon des informations l’ancien ministre de l’Intérieur a succombé des suites d’une maladie, ce vendredi, 19 avril, à l’âge de 80 ans. Le général d’armée Lamine Cissé, né en [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*