Attentat à la voiture piégée à Azaz, localité syrienne à la frontière avec la Turquie

L’explosion a fait plusieurs morts. Azaz sert depuis longtemps de base arrière à plusieurs groupes rebelles, dont certains ont le soutien de la Turquie.

Au moins cinq personnes ont été tuées, mercredi 3 mai, dans l’explosion d’une voiture piégée à Azaz, une ville rebelle de la province d’Alep proche de la frontière avec la Turquie, précise l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Azaz sert depuis longtemps de base arrière à plusieurs groupes rebelles, dont certains ont le soutien de la Turquie.

Parmi les victimes figurent quatre civils et un policier, mais le bilan pourrait être plus lourd, car plusieurs blessés se trouvent dans un état critique, selon la même source, qui n’a pas donné plus de détails.

Localité frappée au début de l’année

L’attentat s’est produit près d’une mosquée et du siège du gouvernement provisoire, formé en novembre 2013 et qui gère les affaires courantes dans les territoires rebelles qui échappent au régime.

Le 7 janvier, au moins 48 personnes, en majorité des civils, avaient été tuées dans l’explosion d’un camion piégé à Azaz. L’organisation djihadiste Etat islamique (EI) avait été soupçonnée d’être derrière l’attaque.

lemonde.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*