Attentat de Grand Bassam : Des sms sèment la panique à Abidjan

Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ivoirien, Hamed Bakayoko (Hambak). © Sercom APRnews
             Le gouvernement ivoirien met en garde les auteurs de rumeurs véhiculées par SMS après l’attentat de Grand Bassam, et prévient que toutes les personnes se livrant à cet acte seront poursuivies devant les tribunaux.

« Des personnes font circuler des SMS de nature à paniquer la population dans cette situation de crise que traverse la Côte d’Ivoire ; (…) toutes les personnes qui véhiculeront directement ou indirectement ces fausses informations seront traduites devant les tribunaux afin de subir la rigueur de la loi », indique un communiqué du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, dont l’AIP a reçu copie jeudi.

« Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité rappelle que la propagation de fausses informations est punie par l’article 173 du code pénal », poursuit le document.

AIP / APRnews

http://apr-news.fr/fr/actualites/attentat-de-grand-bassam-des-sms-sement-la-panique-abidjan#sthash.tP5DhPCM.dpuf

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*