Au fond de sa cellule, Khalifa Sall se prononce sur la campagne : « Depuis 5 ans le peuple subit les violations, les injustices et les échecs »

Pour la première fois depuis son incarcération, le maire de Dakar s’adresse officiellement aux sénégalais. Après avoir exprimé sa gratitude à tous ceux qui lui ont manifesté leur solidarité, la tête de liste de la Coalition Manko Taxawu Sénégal a peint un bilan sombre des 5 ans du Président Macky Sall avant d’inviter les populations à se joindre au projet de sa coalition pour, dit-il, le « redressement du Sénégal ».

in extenso la lettre du maire de Dakar Khalifa Sall.

“Je tiens à exprimer ma gratitude à tous ceux, femmes et hommes, au Sénégal et à l’étranger qui m’ont manifesté leur solidarité ou formulé des prières à mon endroit, depuis le premier jour de ma détention. Votre soutient m’a été précieux dans cette épreuve que je traverse avec une foi ébranlable.

En violation de mes droits politiques, j’ai été privé de liberté de mouvement pour m’empêcher de prendre part à la campagne électorale. N’en déplaise à mes adversaires politiques, notre projet est en mouvement. Et je garde la liberté de la porter en ma qualité de la tête de liste nationale de la Coalition Manko Taxawu Senegaal aux élections législatives du 30 juillet de 2017.

Je participe à cette campagne pour faire valoir mes droits politiques. Je participe à cette campagne malgré l’acharnement et l’emballement judiciaire sans précédent dans l’histoire de notre. Je participe à cette campagne électorale parce que je n’accepte ni la résignation, ni le silence auquel le pouvoir veut me réduire.

Seule dans ma cellule ou en liberté avec vous, le Sénégal reste ma seule préoccupation. Depuis 5 ans le peuple subit les violations, les injustices et les échecs de la politique du pouvoir : violations des libertés publiques, recul démocratique et instrumentalisation de la justice à des fins de règlement de comptes politiques, inféodation de l’Assemblée nationale au pouvoir exécutif, endettement excessif (ratio supérieur à 62 % en 2017) et défit budgétaire hors normal (4,8 % en 2016) conduisant à niveau d’extrême fragilité budgétaire, inflation et renchérissement du cout de la vie, secteurs productifs en crise, pauvreté et précarité dans les villes comme le monde rural, sabotage de l’école et des structures de santé, sacrifices pour le plus grand nombre et privilèges pour quelques-uns , montée de la violence et de la sécurité, abandon des services publics.

En cinq ans notre pays a été abimé et abaissé. Il faut le relever. Notre coalition vous propose de le construire ensemble. La force de l’élan nécessaire pour redresser le Sénégal et l’installation dans une trajectoire qui rassemble et élève ses filles et fils dans un destin commun.

Forgée dans le respect des valeurs qui font le génie de notre peuple, notre coalition se renforcera tout au long de la campagne avec chacune et chacun d’entre vous pour rejeter l’idée que des combinaisons d’appareils puissent confisquer la souveraineté populaire et pour transformer l’Assemblée nationale en une institution où la volonté du peuple s’exprimera sans entrave ni injonction.

En démocratie le peuple est souverain. Notre projet propose de rendre la souveraineté au peuple en faisant de l’Assemblée nationale le lieu de débat républicain et démocratique mais aussi le centre d’impulsion des politiques publiques et des transformations institutionnelles, démocratiques, économiques et sociales que les hommes et les femmes, jeunes et moins jeunes de notre pays attendent de longue date”.

leral

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*