AVENIR DE AIR SENEGAL AIRLINES Macky « zappe » la compagnie

Le secteur aéroportuaire a occupé une bonne place au Conseil des ministres présidé, hier jeudi, par le Président Macky. Cependant, pas un mot sur la situation désastreuse de la compagnie aérienne Senegal Airlines dont l’avenir est sujet à caution.senegal_airline-aviation

Difficile par les temps qui courent d’évoquer le secteur aéroportuaire du Sénégal sans parler de la compagnie Senegal Airlines qui est aujourd’hui à l’article de la mort. Pourtant, la situation de ladite compagnie a été de toute évidence royalement « ignorée » au conseil des ministres qui s’est tenu hier, jeudi. En revanche, le Président de la République qui a présidé ledit conseil, a demandé au Gouvernement de mettre en œuvre, «sans délai», un plan de modernisation des aérodromes du Sénégal, avec une phase d’urgence concernant les localités à fortes potentialités touristiques, renseigne un communiqué du Conseil des ministres tenu hier, jeudi 11 décembre.

A cet effet, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement à donner une priorité aux dessertes de la Casamance (Ziguinchor, Kolda et Cap-Skirring). Il a ainsi engagé le Gouvernement à accentuer le désenclavement aérien de Saint-Louis, de Matam, du Sénégal Oriental, particulièrement la zone de Kédougou et celle du Parc de Niokolo koba.

Par ailleurs, le Président de la République a ordonné au Gouvernement «d’assurer une prise en charge immédiate du processus de relance et de finalisation des travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), avec dans l’urgence, la mise en route d’actions impératives de reprise des activités de construction au niveau du site»

Le Chef de l’Etat a exigé du Gouvernement, la «prise de toutes les dispositions utiles pour la livraison de l’aéroport en fin 2014».
Concernant la campagne de commercialisation de l’arachide, Macky Sall a demandé que chaque département fasse le «point hebdomadaire sur l’état des marchés, leur niveau d’approvisionnement et les prix pratiqués, en vue d’utiliser les mécanismes de régulation des Services du commerce intérieur».

Le Président de la République a, sur un autre registre, demandé au Gouvernement «d’assurer la préservation foncière des exploitations maraîchères au niveau de la zone des Niayes». Dans le même esprit, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement à accentuer la protection des filières tomate et oignon, afin d’assurer des revenus substantiels aux exploitants. Dans cette perspective, le Président de la République a informé le Conseil qu’il compte «rencontrer à l’intérieur du pays, au courant du 1er trimestre 2014, les agriculteurs, pêcheurs et artisans par le biais de leurs organisations professionnelles»

En outre, le Chef de l’Etat a rendu un «vibrant hommage au charismatique leader africain». Pour lui, Nelson Mandela «demeurera un symbole permanent de dignité, d’humilité, de pardon et de lutte pour la communion et l’égalité des personnes, mais également un symbole d’unité».

Le Président de la République a rappelé en Mandela, une source d’inspiration perpétuelle pour la consolidation des nations et de la paix internationale.
Tout en souhaitant un repos éternel paisible à Madiba, le Chef de l’Etat a renouvelé ses condoléances et celles de la nation au peuple sud-africain, au Gouvernement et au Président de l’Afrique du Sud.

Le Président de la République a tenu à «saluer l’admission de notre compatriote Ousmane SOW, un artiste de dimension mondiale, à l’Académie française des Beaux Arts ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*