Baba Aidara, parmi les personnalités honorées par Adama Barrow pour avoir aidé à combattre la dictature en Gambie

Le Président Adama Barrow va décerner des reconnaissances à quelques “ressortissants étrangers”, qui ont “grandement contribué à l’éradication” de l’ancienne dictature de Jammeh par voie démocratique ou civile et aussi par le plaidoyer à travers les médias, a annoncé the Freedom Newspaper. Le journal cite une liste de quelques personnalités et journalistes dont Baba Aidara, le journaliste et chroniqueur Sénégalais, basé aux Etats-Unis.

La cérémonie de remise des prix aura lieu lors du séjour du Président gambien à New-York qui est, en déplacement cette semaine, dans le cadre du Sommet de l’Assemblée générale l’ONU, informe le journal qui rapporte, par ailleurs, que le Président Barrow va rencontrer la communauté gambienne aux États-Unis.

La même source informe que cette rencontre sera l’occasion de décerner des “récompenses” à ces ressortissants étrangers, qui ont soutenu la Gambie et ses populations opprimées pendant la dictature de Jammeh qui a duré vingt-deux longues années.

Le journaliste Sénégalais, Baba Aidara, est ainsi reconnu comme un partenaire de la Gambie durant les moments de crise qu’a connu le pays. Propriétaire du média “Bonjour en ligne la Gambie”, maintenant appelée “Banjul le Foyer(Centre)”, l’ex correspondant de la RFM à Washington aurait expressément lancé le site en ligne en faveur des efforts pour exposer la dictature Jammeh. Il dirige aussi une radio en ligne parallèle.

“M. Aidara avait consacré un temps significatif et des ressources afin d’exposer la crise des droits de l’homme qui sévissait en Gambie sous l’emprise de Jammeh. Beaucoup se sont même trompés sur lui, l’ayant pris pour un Gambien, mais il est Sénégalais”, écrit the Freedom Newspaper.

L’on apprend que le récipiendaire a visité la Gambie au lendemain de la chute de Yaya Jammeh lors des dernières élections présidentielles où Adama Barrow est sorti vainqueur. Baba Aidara est honoré aux côtés d’autres figures notamment Jesse Jackson, citoyen américain et activiste, Adeola  Fayehun, une journaliste nigériane vivant aux Etats Unis et Jeffery Smith, citoyen américain et défenseur des droits de l’homme.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*