Babacar GAYE, un porte-parole privé de micro

Babacar GAYE, un porte-parole privé de micro

Il avait promis de tenir une conférence de presse ce lundi 3 juillet pour apprécier les investitures aux législatives du 30 juillet prochain.

Babacar GAYE entendait ainsi sortir le linge sale de la famille libérale et régler ses comptes avec ceux qui l’ont zappé de ces investitures, lui, le porte-parole du Parti démocratique sénégalais. Que nenni ! Sur sa facebook, l’ancien président du Conseil départemental de Kaffrine apporte de l’eau à son moulin et annonce avoir annulé son face-à-face avec la presse.

«J’avais pris l’engagement de me prononcer sur les investitures au Parti Démocratique Sénégalais, mon parti, après la Korité (…) Après de larges concertations avec des amis, j’ai décidé de surseoir à la tenue de la conférence de presse qui avait été prévue demain lundi 3 juillet 2017 au Café de Rome », déclare l’ancien directeur cabinet politique de Me WADE. 

Seulement, l’annulation de la conférence de presse ne signifie pas capitulation de Babacar GAYE qui promet de revenir à la charge après les élections législatives pour lesquelles il assure qu’il va battre campagne pour la Coalition Gagnante Wàttu Senegaal.

«C’est seulement après que je m’engagerai avec d’autres amis à faire le point sur les stratégies d’alliance qui ont abouti à ces investitures, et à tirer toutes les leçons politiques des résultats qui sortiront des urnes… », indique-t-il.

Et le porte-parole du PDS peut légitiment s’insurger contre sa mise à l’écart. Plus que quiconque, il a été au front défendant bec et ongle le parti libéral et son candidat Karim WADE.  Alors que les responsables des structures de jeunes, de femmes, de cadres et autres du PDS sont investis sur les listes de la Coalition Gagnante Wàttu Senegaal, lui, le prolixe porte-parole, est laissé en rade.

Pourtant, le dindon de la farce, ce n’est pas la première fois que Babacar GAYE l’est. Sur les ondes d’une radio de la place, celui qui avait fondé le PLS avec Me Ousmane NGOM, affirmait à qui voulait l’entendre que Karim WADE serait au Sénégal bien avant le démarrage de la campagne.

« Il (Karim Wade) m’a dit il y a deux jours qu’il sera là quand nous arriverons à la dernière ligne droite qui est le dernier trimestre qui nous sépare des Législatives de 2017 », avait répété Babacar GAYE. Jusque-là, pas l’ombre du candidat du PDS qui n’est pas, contrairement à son père, annoncé au Sénégal pour ces législatives.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*