BACCALAUREAT 2014 128 869 candidats à l’épreuve

BACCALAUREAT 2014Ils sont exactement au nombre de 126 869 candidats des séries littéraires et scientifiques répartis dans 380 jurys au niveau de 176 localités à subir les épreuves du baccalauréat session 2014 sur toute l’étendue du territoire national, aujourd’hui mardi 08 juillet 2014.

Après l’épreuve anticipée de philosophie du 10 juin dernier, les 126 869 candidats des séries littéraires et scientifiques vont démarrer les épreuves de baccalauréat 2014 sur toute l’étendue du territoire national, aujourd’hui mardi 08 juillet à partir de 8 heures.

Cette session voit le nombre de candidats connaitre une augmentation de 17,7% par rapport à celle de l’année dernière qui avait enregistré 107 761 candidats en quête du précieux sésame. Répartis dans 380 jurys au niveau de 176 localités et 294 dont 56 pour les centres secondaires, le baccalauréat, premier diplôme universitaire, enregistre 100 524 candidats officiels, 26 335 candidats individuels, 24 642 aux épreuves facultatives et 688 candidats non sénégalais.

Les séries littéraires (95 914 candidats) ont enregistré plus de candidats que les séries scientifiques (30 955 candidats). Le reste est réparti entre les candidats du bac technique et ceux qui avoir postulé pour le bas arabe.

Le déroulement des matières dominantes pour la présente édition a été innové avec un réaménagement du calendrier des épreuves qui se dérouleront le matin, un moment où les conditions climatiques sont favorables. Le directeur de l’Office du Bac, Babou Diakham, a souligné que l’épreuve commune de français pour les séries L et S est désormais supprimée. Les candidats scientifiques composent sur des sujets spécifiques ».
L’Office du Bac entend renforcer la surveillance par la motivation des surveillants, l’augmentation de l’effectif des forces de l’ordre dans les centres, l’interdiction des téléphones portables et montres connectées dans l’enceinte des centres d’examen.

Pour le directeur  de l’Office du Bac, le président du jury doit insister auprès des surveillants sur le fait que toute fraude ou tentative de fraude doit être avérée. Un téléphone portable non éteint à portée de main, même non utilisé, constitue un motif de présomption de fraude.

Ibrahima Baldé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*