BACHIR DIAWARA : « La CREI est une structure de l’Apr aux services de Macky

3030840-4317876Ancien Chef de Cabinet du Ministre d’Etat Karim Wade, Monsieur Bachir Diawara nous a accordés une interview à travers laquelle, il s’est prononcé sur l’actualité politique nationale et sur le procès du fils du président Abdoulaye Wade. Bonne lecture…

Après le scandale de la Police, les révélations dans la gendarmerie, l’affaire de rackette dans la magistrature et l’affaire des Imams, pensez vous que le pouvoir en place à de la responsabilité dans ces affaires?
Ce qui se passe dans la police et la gendarmerie avec le culte de la délation, la banalisation de certains corps d’élite inquiète plus d’un. Mais cela était prévisible pour tous ceux qui ont compris très tôt que l’avènement de Macky Sall à la tête du pays a été accompagné par l’émergence des contre- valeurs. Malheureusement pour le pays, les contre modèles comme Souleymane Jules Diop, Latif Coulibaly, Moustapha Cissé Lo, Ahmet Suzanne Camara, Mame Mbaye Niang etc… sont aux commandes. Le culte de la médiocrité est donc érigé en mode de fonctionnement de l’Etat central. Une situation pareille est de nature à désacraliser les fondements de la République. L’une des conséquences néfastes de cette situation est sortie de la grande muette qui verse dans le déballage. L’heure est grave et les sénégalais ne se sentent plus en sécurité avec un Président sans vision comme Macky Sall. Les ministres incompétents ont fini de paralyser notre économie et installer la morosité sociale. Nous sommes dans une situation délicate. L’urgence c’est la tenue d’une élection présidentielle anticipée. Le Sénégal repose sur une poudrière avec un bouillonnement social dans tous les secteurs d’activité de l’économie nationale.

Les Sénégalais regrettent l’élection de Macky Sall. Ce régime a mis à terre les Intuitions de la République. Les ressources du pays sont accaparées par un groupe d’individus appartenant au clan et à la famille du président Sall. Aujourd’hui c’est la famille présidentielle qui gère le pays. C’est la gestion familiale du pouvoir. Les Sénégalais ont lancé un signal lors des élections locales dernières. Ils ne peuvent plus attendre. Ils sont pressés. Ils attendent des réalisations concrètes. Or le président et son clan ont montré leurs limites. Macky devrait tenir une conférence de presse pour annoncer sa démission. Car il n’est pas à la hauteur et il n’a pas le niveau. Depuis son élection, il n’a pas fait une seule réalisation. Ce sont les chantiers de Wade qu’il continue. Sur le plan des libertés, le pouvoir actuel agresse les citoyens qui veulent manifester. Plusieurs militants de Karim Wade ont été arrêtés. Récemment, le Ministre d’Etat Abdoulaye Baldé a failli être assassiné par les forces de l’ordre. Pour rien, on emprisonne des citoyens. Macky et son clan sont tellement arrogants que la décision prise par la justice française de classer le dossier Karim Wade sans suite, était assimilée à une offense. J’ai fait l’intérieur du pays, mais le monde rural est sous la menace d’une famine. Dans les centres urbains, le chômage des jeunes a pris des proportions inquiétantes. Les jeunes ne travaillent pas. Nos mamans sont découragées. Il avait promis de baisser les prix des denrées. Macky est en train de marcher sur ses engagements. Même la baisse de son mandat, il traine les pieds pour appliquer ses engagements. Mais s’il s’aventure à prolonger son mandat jusqu’en 2019, il le regrettera. A partir de 2017, le Sénégal n’aura plus de président. En 2017, il devra organiser les législatives et présidentielle.

Le Ministre Mbagnick NDIAYE a révélé que c’est Mariéme Faye qui nomme les Ministres. Êtes-vous surpris?
Mbagnick Ndiaye a dit tout haut ce que tous les sénégalais disent tout bas. Cela renseigne sur le niveau de fébrilité de nos institutions et la désacralisation des fondements de la République sous le magistère de Macky …excusez de son excellence Mariéme Faye. Avec la déclaration de Mbagnick Ndiaye, il est clairement établi que le népotisme s’est installé au plus haut sommet de l’Etat et a pris des proportions inquiétantes et inacceptables dans une République qui se respecte. La dynastie Faye Sall s’inspire du totalitarisme primitif, où parfois il faut confisquer la volonté populaire pour installer un membre de la famille à St Louis, comme c’est le cas avec Mansour Faye. Mbagnik Ndiaye a clairement dit qu’avec Macky, il faut être dans les pratiques clientélistes malsaines avec la première Dame pour avoir une fonction dans la République. Je pense que les députés de l’opposition doivent rapidement mettre en place une commission d’enquête parlementaire pour identifier toutes les nominations faites par Marieme à place de Macky que les sénégalais ont élu. Ce dernier doit être traduit devant les juridictions pour haute trahison. Seul le président de la République a la prérogative de nommer aux postes civiles et militaires.

Le procès Karim se tient le 31 juillet prochain, est ce une bonne idée pour Karim de collaborer avec la CREI pour la tenue de procès surtout lorsqu’on sait qu’avec la CREI aucun prévenu ne sortira libre. Tous seront condamnés
Le procès de Karim est une parodie de procès piloté par un tribunal spécial complément acquis aux humeurs et aux visées politiques de Macky. La CREI est une structure de l’Apr aux services de Macky Sall. Il a arrêté Karim. Il prépare un dossier contre Mme Aminata Touré. Le Maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé est sous la menace d’une inculpation. Nous allons nous battre jusqu’au sacrifice supreme pour mettre un terme aux derives autoritaires de Macky et ses thuriféraires. Nous avons mis en place de bons mécanismes de mobilisation du peuple pour nous opposer à la forfaiture du régime dictatorial de Macky SALL.

ACTUNET.SN

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*