Baisse du prix du pain : La mesure effective aujourd’hui

Annoncée le mercredi dernier, en Conseil des ministres, la baisse des prix du pain sera effective à partir d’aujourd’hui. Le Conseil national de la consommation a entériné la mesure hier, à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), en présence de Alioune Sarr, ministre du Commerce, de l’entreprenariat et du secteur informel.

La baisse des prix du pain entre en vigueur aujourd’hui. Annoncé le mercredi dernier, en Conseil des ministres, la mesure a été validée hier, par le Conseil national de la consommation, à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad).

Ainsi la baguette de 210 grammes qui coûtait 175 francs passe à  150 francs, avec un poids réduit à 190 grammes. La miche de 125 grammes passe de 125 à 100 francs Cfa et le format de 65 grammes va coûter 50 francs contre 75 francs Cfa. Soit une baisse de 25 francs sur le prix de chaque format.

D’après le ministre du Commerce, de l’entreprenariat et du secteur informel, cette baisse résulte de celle des cours mondiaux du blé enregistrée depuis le deuxième trimestre de l’année 2013. «Les résultats des évaluations d’impact de la baisse des cours mondiaux du blé sur celle de la farine ont révélé, sur toute la période allant de février 2013 au premier trimes­tre 2014, un prix moyen de 17 800 francs Cfa le sac de 50kg de farine.

Par ailleurs, un relevé de prix effectué sur le marché de Dakar en début du mois d’avril a montré des prix allant de 17 500 à 18 600 francs le sac au niveau ex-usine», indique Alioune Sarr.

Sur cette base, le prix du sac de farine de 50 kg est arrêté à 18 000 francs Cfa, par le comité de suivi des prix des denrées de première nécessité.  Le prix du sac de farine connaît ainsi une baisse de 2 000 francs, soit 10% en valeur relative. 

Avec cette baisse et un rendement de cuisson de 265 baguettes par sac en moyenne, le gramme de pain passe de 0,83 franc à 0,79. La baguette comme elle est présentée aujourd’hui, devrait alors coûter 165 francs Cfa. Seulement pour offrir aux consommateurs un prix praticable et divisible par 25 et 50 francs, les formats ont été révisés.  

Ainsi le problème de la monnaie est réglé avec un format presque identique, assure Alioune Sarr. Qui annonce que «dans les autres régions du pays, les conseils régionaux de la consommation se réuniront dans les meilleurs délais pour entériner les prix retenus au niveau régional qui tiennent compte du différentiel de transport».  

Pour contribuer davantage à baisser les coûts de production et à stabiliser les prix de la farine et du pain, le comité de suivi est sur d’autres chantiers. Il a recommandé de poursuivre la réflexion sur la modernisation et l’assainissement du secteur de la boulangerie, l’installation de micro-boulangeries de proximité et la promotion des céréales locales. Lors de cette séance de travail, le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen) et celui de la Ligue des consommateurs ont plaidé pour un meilleur respect de l’hygiène dans la production de pain. 

agueye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*