Barbarie : Le meurtre rituel africain qui va rester en travers de la gorge de Jean-Claude Juncker

– ROME : Un pouilleux clandestin, Innocent Oseghale qui arrivait du Niger, n’avait rien trouvé de mieux que d’essayer de mettre dans son lit une jolie italienne de 18 ans Pamela Mastropietro, venue acheter de la drogue, mais qui ne s’est pas laissée faire. En compagnie de 3 autres, le Nigérian l’a alors assommée. La police présume qu’elle a été violée, puis tuée, après lui avoir donné une dose d’héroïne. Cela s’est passé le 30 janvier.
Allant ensuite jusqu’au bout de leurs “idées”, les quatre migrants ont alors écorché la jeune fille (en particulier au niveau de son sexe) (au fait: pourquoi ??? j’ai une bonne idée) puis l’ont ensuite découpée en morceaux. Ils ont voulu aller plus loin et l’emmener avec eux: les morceaux ont été mis dans deux valises. Mais pour une raison inconnue, Innocent Oseghale, Desmond Lucky, Awelima Lucky et un 4e homme se sont séparés. Et l’un d’eux s’est retrouvé seul avec les valises.
Trop lourdes à transporter, il les a alors abandonnées au bord d’une route, pensant, à l’africaine, que d’autres se dépêcheront de les voler.
La police tente maintenant d’établir si des morceaux du corps manquent et qui auraient été… mangées car l’autopsie a clairement révélé que Pamela Mastropietro avait, au préalable, certes été assommée, mais surtout vidée de son urine et de son sang… (je vous laisse imaginer la scène… ) et les médecins ne comprennent pas pourquoi cela a été fait…
Le crime a mis toute l’Italie en émoi et il va de soi qu’il a rajouté 10% de voix de plus contre l’Europe.
De plus, beaucoup d’Italiens ont aussitôt rendu les technocrates de Bruxelles responsables de ce crime odieux par l’ouverture abusive des frontières, argument que Berlusconi a repris à son compte.
Après enquête, les policiers ont retrouvé le premier suspect grâce aux caméras de video-surveillance installées dans les rues, et ont été dégoûtés par le fait qu’il avait gardé les vêtements de la jeune fille ainsi que les couteaux avec lesquels ses amis l’ont découpée, et aussi qu’il menait en même temps un trafic de drogue très lucratif.
Ajoutez y un permis de séjour largement expiré et vous obtenez des réactions immédiates: un jeune italien de droite, Luca Traini, horrifié et écoeuré par le laxisme des autorités et par le crime lui-même, a alors pris une arme et a fait un carton sur 6 migrants dans la ville de Macareta pour venger la jeune fille.
Et devinez quoi ?
Aussitôt les partis d’extrême gauche (genre Insoumis french) se sont rassemblés pour défendre les migrants, sans jamais parler de la jeune victime. Ce qui a écoeuré les Italiens encore plus.
Résultat: la gauche s’est prise, elle aussi, une raclée aux élections tout comme dans les affrontements physiques avec l’extrême droite juste avant les élections.
Ceci pour vous dire que les Italiens sont vraiment à cran et n’en peuvent plus de l’immigration sauvage permise par l’Union Européenne.

Publié par Paul

: Afrique Monde

In the Spotlight

Six indices économiques annonçant la récession

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Robert Bibeau. Le PIB par habitant aux États-Unis La tendance générale de l’économie capitaliste est à la baisse du taux moyen de profit, qui s’exprime notamment par une tendance à la baisse du taux de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*