Barth sur l’affaire Ndiaga Diouf : « il n’y a qu’un seul commanditaire qui ne peut être convoqué que par le Président»

Barthelémy Dias
Barthelémy Dias
Barthelémy Dias

Barthélémy Dias exige les garanties d’un procès équitable et non d’une «farce comme c’est le cas avec les dossiers d’Abdoulaye Baldé, Oumar Sarr, Ousmane Ngom». Selon l’édile de Mermoz, ce procès ne pourrait avoir lieu qu’avec la convocation des «commanditaires» qui sont tous vivant, mais, le seul hic est qu’il y a parmi eux, une personne qui ne pourra être convoquée que par le Président de la république.

«Je souhaite aussi attirer l’attention de mes collègues députés en leur demandant de faire leur travail selon le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, mais surtout de demander au ministère de la Justice des garanties d’un procès juste et équitable et non d’une farce comme c’est le cas avec les dossiers d’Abdoulaye Baldé, Oumar Sarr, Ousmane Ngom. Je ne suis pas avec le président Macky Sall et je ne le soutiens pas et je ne suis pas dans les dispositions de le soutenir. Je resterai droit dans mes bottes et s’il doit avoir de procès, j’exige qu’il soit juste et équitable. Je le dis et le répète, s’ils ne connaissent pas les commanditaires, je les connais moi et j’ai des preuves. Ils sont tous vivants, personnes d’entre eux n’est mort. Il n’y a qu’un seul qui ne peut être convoqué que par le président de la République, Macky Sall, il n’y a aucun magistrat en mesure de le convoquer et ce dernier ne dispose pas non plus d’une immunité parlementaire», a clarifié Barthélémy Dias.

«Je me réjouit aujourd’hui que ce soit le ministère public qui demande la levée de mon immunité. Seulement, j’espère que le ministère public donnera aussi à l’Assemblée nationale les garanties nécessaires d’un procès juste et équitable. Je rappelle qu’il y’a une question qui est posée au ministère de la justice et qui n’a jusqu’à présent trouvée une réponse : où sont les commanditaires de l’attaque de la mairie Mermoz- Sacré-Cœur en décembre 2011 ? J’ai dit que je ne participerai pas à un vaste complot qui ne dit pas son nom. Je rappelle aussi à l’endroit de l’opinion nationale et internationale que cette législature à laquelle j’appartiens, est celle qui a levé le plus grand nombre d’immunité parlementaire sans que cela n’aboutisse à quelque chose, sinon malheureusement à des compromis politiques. Je ne suis dans aucune disposition de verser dans des complots politiques. Je suis disposé à répondre à la justice mais je ne suis pas disposé à participer à un complot politique », a –t-il ajouté.

Dernièrement lors de sa conférence de presse, Barthélémy Dias avait déclaré que celui qui a tué Ndiaga Diouf était soit couché sur le sol, soit accroupi en analysant l’angle de tir.

Leral.net

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*