[BAS LES MASQUES] Par Omar Ba

[BAS LES MASQUES] Par Omar Ba

Le monde politique est en ébullition au Sénégal suite à la publication des listes en vue des élections législatives, qui a fait énormément de déçus. Entre menaces de vote sanction et accusations de trahison, les quolibets vont bon train dans les plus grandes coalitions du pays.

Du côté du pouvoir, ceux qui ne sont pas investis crient à la trahison. En Europe, précisément en France, la coalition présidentielle est en train de voler en éclats.

Quelques semaines auparavant, nous apprenions l’implosion de la coalition « Mankoo ». Désormais il y a autant de « Mankoo » que d’ambitions personnelles. Notons d’ailleurs qu’ayant implosé 72 heures avant l’ouverture du dépôt des candidatures, tous les « alliés » ont eu le temps d’investir des candidats sur la liste nationale et dans la plupart des 45 départements.

Or il est communément admis qu’un tel travail s’opère sur plusieurs semaines voire des mois. Preuve qu’ils avaient tous un plan B au moment où ils faisaient miroiter aux Sénégalais une union sacrée. Sincérité quand tu nous tiens !

Dans d’autres coalitions, comme celui d’un ancien premier ministre, des militants accusent les responsables, à tort ou à raison, d’avoir monnayé certaines places sur la liste nationale. Un des grands responsables du parti de l’ancien PM a rendu sa démission quand il n’a pas vu son nom sur la liste des investis.

Les alliés de telle autre coalition d’indépendants ont eu la mauvaise surprise de constater que les listes déposées n’avaient rien avoir avec celles qui avaient été convenues entre honnêtes gens.

Plus généralement, notons que 47 listes seront dans les starting-blocks le 30 juillet prochain. Sincèrement, comment ne pas voir dans certaines aventures des ambitions crypto personnelles ? Et c’est de cette manière que certains ambitionnent de redresser notre pays. Je m’interroge !

À y regarder de plus près, la seule coalition d’envergure qui n’a connu aucun remous s’appelle #Ndawi_Askan_Wi dont la tête de liste est Ousmane Sonko.

À l’état actuel des choses et à s’en tenir objectivement aux faits, cette coalition est la seule à avoir tenu une de ses promesses, y compris dans sa mise en place : le don de soi pour la patrie. Ce qui se traduit par l’oubli de ses ambitions personnelles pour que triomphent les valeurs que les membres d’une coalition ont en partage.

Sonko et ses alliés auraient-ils raison sur tous les autres ? Le proche avenir risque de réserver à notre pays de très bonnes surprises. Enfin, dirions-nous !

Omar Ba

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*