BASKET – Fraude sur l’âge chez les U18 : Le Cnbs va sanctionner les dirigeants

Après la suspension d’un an infligée par le Comité de normalisation du basket sénégalais (Cnbs) à huit joueurs des deux sélections U18 (garçons et filles), qui ont disputé les Champion­nats d’Afrique à Dakar et Maputo, ce devrait être au tour des dirigeants. Selon certaines sources proches de la Commis­sion juridique du Cnbs, la sentence ne devrait pas tarder à tomber.

Les inquiétudes nées des lenteurs constatées quant au sort réservé aux dirigeants impliqués dans l’affaire de la fraude sur l’âge chez les U18 (voir notre édition du mercredi 30 avril 2014) devraient être levées. C’est en tout cas ce que confirment certaines sources de la Commission juridique du Comité de normalisation de basket sénégalais (Cnbs).

«Les gens ne veulent pas trop s’épancher sur la question. Mais ce qui est constant, c’est que tous les dirigeants qui ont une responsabilité dans cette affaire seront sanctionnés. Il n’y a aucun traitement de faveur qui sera accordé à un dirigeant ou technicien. Les responsabilités seront situées et les coupables seront punies à la hauteur de la faute commise», tranche net une de nos sources. 

«Gérer le dossier en procédant étape par étape»
Et cette dernière de poursuivre : «S’il y a un peu de retard c’est que les gens veulent gérer le dossier en procédant étape par étape. On ne peut pas, tout d’un coup, sanctionner tout le monde. Il fallait d’abord vider le dossier concernant les joueurs et ensuite se pencher sur le sort des dirigeants qui ont eu à jouer un rôle dans cette affaire.»    

Sur ce, l’ancien président de la Fédération sénégalaise, Baba Tandian, en sa qualité de personne morale, devrait être le premier interpellé. Ensuite, suivront les autres administratifs qui n’ont pas manqué de jouer un rôle dans la confection des licences aux joueurs. 

La Commission juridique devra après se pencher sur la responsabilité des techniciens avec à leur tête, l’ancien Directeur technique national, Ado Sano, ses adjoints et l’attelage des coaches des deux sélections U18, composé à l’époque de Birahim Gaye-Mborika Fall (Filles) et Madieyna Fall-Ousmane Diallo (Garçons). 

Si aucune date n’a encore été retenue, le dossier qui serait déjà entre les mains de la Commission juridique ne devrait pas tarder à être examiné. Et cela, au grand bonheur de la famille de la balle orange qui ne veut surtout pas des «sanctions à deux vitesses». 

Pour rappel, les huit joueurs suspendus pour une durée d’un an par le Cnbs sont : Madiara Malick Dieng (Duc), Seydina Aboubakar Bâ (Saltigué), Samba Ndiaye (Sibac), Meïssa Sylla (Jaraaf), Aminata Kamara (Duc), Mohamed Rassoul Ndour (Douanes), Abdoulaye Ndione (Duc) et Souleymane Fall (Bopp). 

Rencontre Cnbs-Comités régionaux-clubs, ce matin
A noter qu’il est prévu ce matin à 9 heures à l’hôtel Terrou-Bi une rencontre entre le Cnbs, les Comités régionaux et les membres du Collectif des clubs de basket. Une rencontre, présidée par le ministre des Sports, Mbagnick Ndiaye, et qui sera l’occasion «d’échanger sur la feuille de route fixée aussi bien par l’Etat du Sénégal que par la Fiba et qui permettra de déterminer les axes prioritaires de la normalisation qui seront mis en œuvre en priorité dans les meilleurs délais», informe un communiqué de la structure.

  • Écrit par  Woury DIALLO

wdiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*