BELGIQUE: Ousmane War Coordonnateur Apr demande à Macky de placer Me Wade en résidence surveillée

IMG_0071-719x400En tant que militant et responsable de l’Apr au Benelux, j’apporte mon soutien total et sans faille au Président de la République Macky sall. Les temps qui courent sont très difficiles mais son discours à son retour de voyage au pays sur la crise universitaire, nous rassure.
«Le Président Macky Sall ne doit rien à personne, il entretient d’excellentes relations avec ses souteneurs et une chose m’est sure avec sa personnalité et son éducation, il sera le dernier à trahir. C’est pourquoi, j’invite Maitre Abdoulaye Wade à avoir une reconnaissance lui, ne serait-ce que pour l’institution qu’il représente, même s’il ne veut pas voir les nombreux problèmes de justice qui accablent ses hommes dont son fils Karim Wade » a déclaré Ousmane War Coordonnateur de l’Apr/Benelux.
A son avis, «le seul problème du président, c’est son immense honnêteté car quand il s’engage, il veut respecter aller jusqu’au bout tel n’est pas d’ailleurs le cas dans le landernau politicien sénégalais ».
Ousmane War estime qu’en mars 2012, la première réaction de Macky Sall devait être de «mettre Me Wade en résidence surveillée y compris je mettrais en prison tous les Pd du Pds éparpilles partout dans le pays qui soi-disant ont volé l’argent du pays ». «Dès lors, je me concentrerais à régler le problème de nos concitoyens. S’il avait utilisé cette méthode aujourd’hui, il allait avoir la paix. Mais, je lui dis qu’il n’est pas encore trop tard de rectifier le tir » a-t-il soutenu.
Et Ousmane War d’ajouter que «la seule erreur que je peux coller au président, c’est le fait de se séparer avec tous ses amis de première heure au point qu’aujourd’hui je ne vois personne disposée à le défendre convenablement comme le faisaient les Moustapha Cissé Lô, Aminata Touré et tant d’autres de ses fidèles compagnons ».
Revenant sur ces derniers événements, le patron de l’Apr de Belgique a déclaré que « tout ce qui intéresse Maitre Wade, c’est de sauver son fils de voleur ; Pourquoi dès l’annonce du procès de Karim, il quitte la France en disant qu’il va mettre le pays en sang et en feu ? Wade qui se réclame croyant. Qui peut me dire qu’il l’a rencontré une seule fois dans une mosquée en France ».
«Je trouve ce comportement indigne d’un responsable qui a eu récemment à encourager les étudiants à la barbarie en lieu et place de terminer avec succès leurs études. On a vu le film et la visite subite des étudiants chez Wade et Idy nous pousse à avoir des soupçons. Je ne sais pas dans quel pays sommes-nous ? Surtout que lorsque l’homme d’affaires Cheikh Amar se permet d’apporter quoi que ce soit aux étudiants » dénonce-t-il.
Ousmane War a demandé au président de la République de rouvrir le dossier de Maitre Babacar Sèye, de Mamadou Diop et de toutes les tueries sous Wade pour situer les responsabilités. «Il est plus que temps d’aller vers de l’avant en appelant toutes les personnes qu’on pense utiles pour l’unique but, le redressement du pays » poursuit-il.

Ousmane War qui n’a pas manqué de s’attaquer à Me Alioune Badara Cissé qui selon lui «se prend pour une tête brulée », au chef de l’Etat d’encourager les braves personnes comme le militant chevronné Ousmane Bâ ou encore la dynamique Madame Sokhna Nata Samb Mbacké qui gère avec rigueur le budget de la F.A.I.S.E. malgré les grandes difficultés afin de concrétiser les promesses du président envers la diaspora.
«En tant que responsable de l’Apr dans le Benelux, je fustige le comportement de Me Amadou Sall, qui se mouille sur tout alors au finish, il ne fait que gueuler. Il déshonore le métier d’avocat. Toute cette bande de magouilleurs sont obligés de continuer à lécher les bottes de Wade et de sa famille, parce qu’ils savent pertinemment qu’avec le président Macky ça ne peut pas marcher. Je sais très bien que tout le mécontentement noté chez les uns et les autres au Sénégal est du au fait que le président Macky Sall ne marche pas avec la méthode de Wade qui prenait l’argent et le distribuer de gauche à droite. Avec Macky Sall, fini tout ce gaspillage. Toutefois, ils sont libres dans une démocratie de tout dire et de tout faire en tant qu’opposants dans le strict respect des normes établies » a estimé le responsable de l’Apr.
«Idrissa Seck joue son va-tout à la prochaine présidentielle. On peut comprendre qu’il ait une ambition présidentielle mais pas jusqu’à installer le pays dans l’impasse. Le président de Remwi doit savoir qu’il ne sera jamais président. Qu’il cesse de manipuler les sénégalais. En tout cas, nous ferons face à toutes ses provocations car trop c’est trop » martèle-t-il.

actunet

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*