Benalla sur TF1: La farce monumentale

INTERVIEW TF1 – Alexandre Benalla est un fin stratège, le voici en pleine application de la méthode dite de « Clark Kent » qui consiste à mettre des lunettes pour devenir quelqu’un d’autre.

Selon lui, il n’a porté aucun coup, contredisant les images qui tournent en boucle depuis désormais plus d’une semaine sur toutes les chaînes d’informations en continu. « Il y a des gestes vigoureux, mais aucun coup porté » a-t-il répété, l’air stupéfait et manipulateur.

A part cette fracassante révélation d’un non-acte, l’interview n’apporte strictement rien aux citoyens désireux de vérité. Bien au contraire, Benalla et l’Elysée s’enlisent dans des grossiers mensonges qui évidemment ne convaincront à aucun moment les téléspectateurs.

Dans l’interview, par ailleurs enregistrée dans l’après-midi, avant l’apparition de la seconde vidéo du Jardin des plantes, désastreuse pour le franc-maçon, et juste après qu’il ait tenté de récupérer sa bagnole appartenant à la Présidence, Audrey Crespo-Mara ne pose aucune question pertinente.

Mais Le but de se son passage télévisuel mis en scène par Emmanuel Macron était tout autre : Montrer au peuple du bas que Benalla est un homme propre sur lui, lunettes sur le bout du nez, costard soigné, bref, que lors de ce 1er mai, il a simplement voulu aider, en bon citoyen, la police dépassée par les évènements.  Pour lui, ce n’est pas scandale d’état, mais un “scandale d’été”.

Cette interview est une tentative de dédramatisation soigneusement orchestrée pour nous détourner de la violence des faits, mais les français ne sont pas dupes, et plus les jours passent, plus la tentation d’aller « chercher Macron » enfle dans leurs pensées.

Alexander Doyle pour WikiStrike

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*