BESANÇON : LE COUP DES FAUX PERMIS SÉNÉGALAIS

Permis de Conduire« JE SUIS ALLÉ VOIR par curiosité sur internet et c’est fou le nombre de sites qui proposent ce genre de procédé ! », indique aux juges Me Braillard, avocat de l’un des prévenus. 

Sur les cinq mis en cause, âgés de 30 à 56 ans, deux seulement habitent Besançon ou ses environs. Les autres viennent du sud de la France. Dont Frédéric Saury, trentenaire cannois à l’origine du stratagème. 

Ayant vécu six ans au Sénégal, il a proposé à l’un de ses amis, qui voulait se doter d’un permis moto sans le passer, d’avoir recours à un faussaire de ses connaissances, basé à Dakar. Non pas pour qu’il lui établisse un faux mais qu’il lui procure un faux permis de conduire sénégalais et une fausse attestation de certificat de résidence au Sénégal (moyennant 300 € en mandat cash par dossier). Le tout en lui indiquant, qu’en suite, il n’avait plus qu’à se présenter en préfecture pour demander une conversion en faveur d’un authentique permis de conduire (moto ou autre) français.

Jamais mis un pied dans le pays

Reste que les services de la préfecture du Doubs vont éventer le procédé. Il faut dire que si les faux papiers étaient de qualité, les fraudeurs (le premier’’initié’’ ayant confié la combine à ses fils, beau-frère et ami…) n’étaient pas très fins. Ils ont en effet déposé pas moins de trois demandes simultanées, chacune en faveur d’un permis moto… Aucun d’eux n’ayant jamais mis un pied au Sénégal, ni d’ailleurs tenté de passer légalement ledit permis moto.

« J’ai le permis 125 cm³ mais je voulais piloter une plus grosse cylindrée », reconnaîtra l’un d’eux tandis que tous reconnaîtront que « c’était vraiment idiot de notre part », avec des mines de gamins pris les doigts dans le pot de confiture. 

Le procureur va requérir des peines de jours-amende et de prison avec sursis à l’encontre de quatre des cinq prévenus, et de 3 mois ferme pour Frédéric Saury, à l’origine de la combine et déjà titulaire de onze mentions au casier judiciaire. 

Le tribunal a finalement prononcé des peines de 1.000 € d’amende et un mois avec sursis, avant de suivre les réquisitions du parquet s’agissant de Frédéric Saury : 3 mois ferme.

In the Spotlight

De nombreux millionnaires parmi les membres du gouvernement

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié vendredi les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. C’est un exercice auquel les hommes politiques sont aujourd’hui habitués, mais toujours à risque pour [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*