Billet-retour : Les « étrennes »de Karim installent la psychose dans le Macky

Karim Wade a profité de la veille de la Korité pour s’adresser aux sénégalais via sa page Facebook. Une occasion qui lui aura permis de  concéder des « étrennes » à Macky Sall et à son pouvoir. Annonçant son retour «  incompressible » dans son pays pour participer à la prochaine présidentielle, Wade-fils est clair dans son discours. « Pas de compromis possible » avec ses adversaires aux commandes qu’il déclare un casus belli pour les bouter hors du pouvoir en 2019.

C’est aujourd’hui plus que jamais que le pouvoir de Macky est astreint à soigner ses arrières car Karim Wade a signé son retour tant attendu par  les sénégalais acquis à sa cause. Via sa page Facebook,  les « étrennes » qu’il dédie à Macky et à son pouvoir ont surtout été déclenchées par le ministre de la Justice, garde des sceaux, Ismaila Madior Fall, qui aurait clairement indiqué, que Wade-fils risquerait de ne pas être candidat pour avoir été condamné à 5 ans de prison, à l’émission Quartier général du célèbre Pape Cheikh Diallo. Ainsi, le compte à rebours est déclenché car le Président Wade aurait déjà concocté son plan d’attaque pour accompagner le retour au bercail de son fils.

Nos sources nous renseignent également que  le département d’Etat Américain aurait tissé  un réseau dense d’avec l’ « hôte » de Doha en vue  de l’aider à revenir au Sénégal sans anicroches. Et comme Karim voudrait profiter de son aura politique auprès des sénégalais pour légitimer son retour, il est fort à craindre que le pouvoir de Macky risquerait- s’il n’y prend pas garde -de trébucher en tentant d’employer la « manière forte » au moment où le contexte politique ne s’y prête guère.

Car, même si par ailleurs Karim est menacé d’emprisonnement une fois sur le sol sénégalais, il n’en demeure pas moins vrai que le dernier mot dans cette affaire revient toujours au dépositaire de la légitimité populaire. C’est à dire le peuple sénégalais. Et c’est  justement sur cette fibre extrêmement sensible que Wade-fils entend édifier toute sa stratégie de retour afin de se présenter à la prochaine présidentielle.

Pour l’heure, nos radars nous indiquent que les tenants du pouvoir ne savent plus à quel saint vouer leur sort et un comité ad hoc est en passe d’être commis afin de déterminer la conduite à tenir. Pour sûr, c’est aujourd’hui plus que jamais que Macky et son pouvoir ont du pain sur leur planche.

A charge à eux de savoir comment s’y prendre. Mais ce ne sera pas du tout facile d’éventrer cet ultime plan d’attaque des Wades qui veulent Tout ou Rien dans cet imbroglio  politico-judiciaire. Et les sénégalais sont aujourd’hui excédés par les feuilletons politico-judiciaires qui ne desservent que les opposants au régime.

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*