Birahim Seck : “Il faut éviter les débats qui peuvent plonger le Sénégal dans une insécurité”

Le nouveau coordonnateur du Forum civil, Birahim Seck, se veut clair : “La Société civile n’est pas un parti politique, une armée encore moins une police. Ce qu’on peut, c’est ce qu’on fait pour le moment, c’est-à-dire sensibiliser les populations sur les questions d’intérêt national. Le Sénégal ne se limite par seulement sur le parrainage, sur le débat anti-salafistes, sunnites ou chiites.”
Pour Birahim Seck, les sujets majeurs sont ailleurs : “Dans ce pays, avec les contingences actuelles, on doit essayer de poser les vraies questions en termes de débat économique, social, environnemental. Aujourd’hui, on est menacés par le changement climatique avec les fortes érosions côtières et aucun acteur politique n’en parle. Ce qui est dangereux.”
Face à ces questions, le coordonnateur du Forum civil interpelle les autorités et la classe politique : “Elles doivent nous proposer des offres politiques économiques, sociales culturelles pour que les Sénégalais en débattent et qu’on évite les débats de caniveaux, qui peuvent plonger le Sénégal dans une insécurité.”

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*