BISSAU-SECOND TOUR DE LA PRESIDENTIELLE Jomav (Paigc) en pole position

José Mario Vaz dit JomavJosé Mario Vaz dit Jomav est en pole position du second tour de l’élection présidentielle bissau-guinéenne. Il devance son adversaire, le candidat indépendant, Nuno Gomez Nubiam, dans plusieurs bureaux de vote. 

Aucune scène de liesse, aucune manifestation de jubilation ou de déception dans les rues de Bissau après les dépouillements. La consigne de retenue ordonnée par les autorités a été respectée à la lettre par les habitants de la capitale Bissau guinéenne hier, dimanche 18 mai 2014.

 

Mais les premières tendances affichées dans la plupart des  bureaux de vote  ont été favorables au candidat du PAIGC José Mario Vaz dit Jomav qui a remporté la quasi-totalité des bureaux de vote de la capitale, dépassant parfois de très loin, son adversaire, le candidat indépendant Nuno Gomez Nubiam.

 

C’est le cas dans le quartier Pilum à Bissau où dans les deux bureaux de vote du secteur 21  sur un cumul de 618 inscrits et 622 votants, le candidat du PAIGC, Jomav arrive en tête avec 425 voix contre 94 pour Nubiam.

 

Cette large avance a été enregistrée également au district 23 où sur 401 votants Jomav recueille 315 voix  et 85 voix pour Nubiam.

 

Les mêmes tendances sont notées au populeux quartier Bairo Militar de Bissaau. Sur les deux bureaux de vote, Jomav surpasse son adversaire en obtenant 496 voix contre 99 pour le candidat de l’armée Nuno Nubiam, battu même dans son propre bureau de vote du district 22 où il n’a obtenu que 84 voix contre 252 engrangées par le candidat du Paigc.

 

Ce dernier a recueilli le plus grand nombre de voix dans son bureau de vote avec 315 voix contre 85 pour Nubiam.

 

Des résultats, certes provisoires, mais qui donnent une avance assez confortable au candidat du Paigc en pole position pour remporter le second tour de cette présidentielle qui a connu une légère baisse par rapport au taux de participation qui était de 65% à deux heures de clôture des opérations de vote comparé au 80% du premier tour.

 

La principale explication de cette baisse du taux brandie par le vice président de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) qui faisait le point est à mettre sur le compte  la campagne de récolte du cajou qui bat son plein en Guinée Bissau.

 

L’appel à la retenue est suivi par un message à la reprise du travail transmis par les radios locales. Après un vote dans le calme, les bissau-guinéens dans l’expectative attendent maintenant la publication des  résultats provisoires. Des résultats très encadrés par la CENI et la communauté internationale qui sont sur le qui-vive.

 

Ignace NDEYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*