Blé russe pour l’Algérie: la France préparerait sa réponse

Préoccupées par l’éventuelle ouverture du marché algérien aux Russes, les autorités françaises envisageraient d’envoyer une délégation dans le pays africain.

Début 2019, la France enverra une délégation en Algérie pour discuter des livraisons de blé dans le pays africain, relate l’agence Reuters citant un fonctionnaire du gouvernement français.

Les producteurs français de blé sont préoccupés par l’intention des autorités algériennes d’ouvrir le marché national de blé tendre à la Russie. L’Algérie, qui a déjà importé du blé russe en 2017, envisage de s’approvisionner totalement en Russie. Un accord ad hoc devrait être signé si les tests sanitaires en cours sont concluants.

Selon Reuters, le secrétaire d’État chargé du commerce extérieur Jean-Baptiste Lemoyne a demandé à l’agence Business France, qui assure la promotion de groupes français sur les marchés mondiaux, de préparer une visite d’exportateurs français en Algérie au premier trimestre de l’année 2019.

Le blé n’est pas d’ailleurs le seul produit russe auquel l’Algérie s’intéresse. Selon des sources citées auparavant par les médias russes, Moscou et Alger ont également évoqué les exportations de produits laitiers et de viande bovine russes.

L’Algérie est dépendante des importations de blé tendre avec des volumes annuels d’environ sept millions de tonnes venant principalement de la France (premier fournisseur), du Canada et d’Allemagne.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*