bourdonnement de moustique» selon un politicien criméen

Les exercices militaires qui se sont déroulés dans la région de Kherson, en Ukraine, ont rappelé «le bourdonnement d’un moustique», a déclaré le vice-speakeur du parlement de Crimée, Efim Fixe.

C’est de «bourdonnement d’un moustique» que le vice-speakeur du parlement criméen, Efim Fixe, a qualifié les manœuvres militaires qui se sont déroulées dans la région de Kherson, en Ukraine près de la frontière avec la Crimée.

«Par ces exercices militaires ils voulaient probablement montrer leurs muscles, mais si tu es gringalet, tu n’y peux rien. Ce n’est rien que le bruit des sabres et l’envie de montrer devant leurs maîtres qu’ils savent faire quelque chose. Ils font claquer leurs armes pour faire peur à quelqu’un, mais qui aura peur du bourdonnement d’un moustique?», a-t-il développé.

Programmées sur une durée de quatre jours, du 1er au 4 novembre, les manœuvres se déroulent sur un polygone militaire dans la région de Kherson. L’armée ukrainienne a tiré des missiles depuis des complexes antiaériens Bouk-M1, S-300 et a également testé les systèmes de défense antiaérienne Osa-AKM2 et S-125M1.

Dans le cadre de ces exercices, l’Ukraine a annoncé fermer une partie de son espace aérien au-dessus de la mer Noire jusqu’au 4 novembre. Il s’agit d’un secteur de 100 kilomètres sur 450, à l’ouest de la péninsule de Crimée. Kiev en a informé la communauté internationale via le système de messagerie aux navigants aériens (NOTAM).

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*