Bousculée Par Une Vendeuse, La Marchande Adji Niang Fait Un Malaise Et Meurt!

Une table revêtue d’une nappe rouge, un tabouret vide. C’est tout ce qui reste de l’emplacement de la marchande  Adji  Niang.  La dame est décédée de façon brutale, après de violents échanges avec une de ses concurrentes.vendeuse

Peu après le crépuscule à la Gare routière  Darou  Mousty,  Adji Niang, dame d’une trentaine d’années, vendeuse de bracelets et de parures en pacotille, se dispute une place avec une vendeuse de forte corpulence. Puis d’un mouvement brusque, la dame de forte corpulence bouscule Adji Niang, qui perd son souffle. Elle s’écroule, sa tête cognant la table, elle se met à appeler une autre dame de façon répétée : ”Yaye Awa, Yaye Awa!”.

Soudain, elle ne réagit plus. Yaye Awa arrive en catastrophe et tente de la ranimer. Puis l’on ameute les membres de sa famille qui habitent les parages. Ces derniers arrivent et le transportent à l’hôpital, mais Adji Niang décède en cours de route.

Sur les lieux, les vendeuses trouvées surplace continuent sans arrière pensée à proposer leurs marchandises, comme si de rien n’était. Personne ne pique mot.

Adji Niang n’est plus et c’est toute sa famille endeuillée qui pleure une amie, une sœur.

Source: l’Observateur

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*