Bouteflika/Bongo: Deux présidents qui s’accrochent toujours au pouvoir

Ils sont deux chefs d’état de deux pays différents. Mais ce qu’ils ont en commun c’est leur amour du pouvoir malgré la maladie (AVC) qui les empêche d’honorer leur charge. L’un se déplace en chaise roulante. L’autre s’apitoie sur des béquilles.

Tous les deux, malgré leur état préoccupant, s’entêtent à tenir les rênes du pouvoir quitte à entraîner leurs pays respectifs dans le chaos. Ali Bongo victime d’un accident cardiovasculaire, depuis le 24 octobre dernier, est resté longtemps hors de son pays pour se soigner.

Victime d’une tentative de coup d’état en janvier dernier, il a de justesse sauvé son fauteuil. De retour dans son pays très affaibli, il perpétue le règne de la « dynastie » Bongo sur le Gabon malgré les contestations d’une frange de la population qui doute de sa capacité de gouverner. Publicité     

Le cas de son compère du Maghreb, en l’occurrence Abdel Aziz Bouteflika est encore plus préoccupant. Au pouvoir depuis 20ans, le président algérien aujourd’hui âgé de 82ans est en proie aux maladies depuis 2005.

Son état s’est empiré en 2013 suite à un AVC qui n’a pas encore réussi à pousser le président « à la chaise roulante » de rendre le tablier malgré la vague de contestations qui le vise depuis quelques semaines.

La dernière sortie du chef de l’armée qui appelle à recourir à une disposition constitutionnelle pour constater l’incapacité du président à exercer ses fonctions, préfigure de lendemains incertains pour Bouteflika et son clan… Wait and see!

Mbissane TINE-Senegal7

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*