BOY NIANG 2 / GOUY GUI, CE DIMANCHE: Qui entrera dans la cour des grands ?

En plus d’être un derby Pikine / Guédiawaye, ce combat au stade Demba Diop peut permettre au vainqueur de quitter enfin l’antichambre des VIP. Boy Niang 2 et Gouy Gui ont connu des hauts et des bas dans leur carrière.

Fini les face-à-face épiques et autres défis, place maintenant à l’acte. L’affiche Boy Niang 2- Gouy Gui, qui a tellement fait saliver entre les deux lutteurs et chez les amateurs, connaîtra son épilogue ce dimanche. Ficelée depuis le 17 juillet 2016 par Pape Abdou Fall Productions, elle sonne comme un couperet pour les deux adversaires.

Le pensionnaire de l’Ecole de lutte De Gaulle (du nom de son père), qui en a marre d’être à chaque fois recalé devant la porte des ténors de l’arène, veut cette fois montrer à tout le monde qu’il a mûri. Tandis que son adversaire de l’Ecole de lutte Mor Fadam, Gouy Gui, en pente descendante après un bilan d’une victoire et trois défaites les deux dernières saisons, voudra corriger son retard accusé dans l’arène sénégalaise.

’Je dois confirmer dans ce combat. Il est temps que je progresse dans ma carrière. Je veux intégrer le cercle des VIP’’, déclarait Boy Niang 2 lors de son open-press de jeudi dernier. Après ses dernières victoires successives contre Baye Mandione et Garga Mbossé, le Pikinois n’a cessé de réclamer un combat face à Balla Gaye 2 et Cie. Mais aucun promoteur ne s’est engagé pour satisfaire cette doléance du jeune lutteur.

Semblant estimer qu’il lui restait un chemin à parcourir, loin de celui qui avait occasionné sa suspension par le CNG après sa défaite contre Zoss qu’il avait agressé ensuite. Mais à la place des ténors, il va défier un teigneux et fougueux adversaire qui est en mauvaise posture cependant.

Et ce dernier fera tout pour ne pas répéter ses erreurs passées. Dans leurs récents face-à-face, ‘’l’ambassadeur de la non-violence’’ a paru très calme malgré les piques de Gouy Gui à qui il promet une correction sévère ce dimanche.

’’Je vais battre Boy Niang en moins de 3 minutes’’

 Toutefois, le lutteur de Guédiawaye reste un adversaire redoutable malgré ses récents déboires dans l’arène. Ne se considérant pas très loin du cercle des VIP, le spécialiste du ‘’Sempi’’ (soulever un adversaire) a répété à qui veut l’entendre que c’est Boy Niang 2 qui l’a défié. Il promet ainsi de lui faire sa fête ce dimanche ‘’en moins de 3 minutes’’.
Mais pour vaincre le fils de De Gaulle, il devra certainement être plus modéré sur certaines de ses habitudes. Comme ses fameuses incantations après le coup de sifflet de l’arbitre qui lui ont valu son dernier combat contre Ama Baldé, un Pikinois de surcroît.
Ce dernier lui avait administré un retentissant K.-O. qui l’a affalé au sol. Gouy Gui partira ainsi avec cette charge supplémentaire dans le ventre. Mais il essayera surtout de prendre la revanche de son ‘’idole’’ Sa Cadior, qui a aussi été battu par son adversaire de ce dimanche.
Lors de son open-press, il a assuré qu’il était redevenu ‘’très souple et maître de son corps’’ pour avoir diminué son poids qui avoisinait les 140 kg. Il espère que ces atouts conjugués avec son ‘’bel état d’esprit’’ pourraient lui redonner le sourire.

Quant à Boy Niang 2, il en a fini avec la préparation de ce combat depuis longtemps, selon son entraîneur Cheikh Ndiaye. Celui-ci a tenu à lever en outre les doutes sur la blessure à l’œil de son poulain qui s’était affiché avec des lunettes noires fumées barrant le visage, lors de son open-press. Cheikh Ndiaye minimise ainsi pour rassurer sur la tenue du duel.

Toujours est-il que cette affiche reste un combat capital et pour Boy Niang 2 et pour Gouy Gui. Car il devrait parachever l’entrée officielle d’un des mastodontes dans le cercle tant convoité des ténors, pour éventuellement pouvoir titiller le ‘’Roi des arènes’’. Ainsi, le vendanger pourrait être fatal pour le reste de la carrière du vaincu.

OUMAR DEMBELE (STAGIAIRE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*